Connexion
/ Inscription
Mon espace

Entretien avec Thierry Noreskal, fondateur d’Outremer Funding

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Vous êtes le président du Groupe NTD, groupe intégré d’activités immobilières en outremer. Vous venez de lancer Outremer Funding. Pour quelles raisons ?

NTD est une holding qui regroupe de nombreuses activités liées à la construction immobilière en outremer. Nous sommes une soixantaine de personnes à combiner nos savoir-faire et notre expertise sur nos marchés de niche. Natifs de l’Outremer, nous sommes attachés à son développement et à sa promotion auprès de la France Métropolitaine. Il manquait une corde à notre arc : le crowdfunding immobilier. Nous l’avons lancé il y a quelques mois.

Quels sont vos objectifs ?

L’idée est de financer des logements aidés en s’appuyant à la fois sur notre bonne connaissance du terrain et sur notre fibre sociale. Nous évoluons en effet dans le cadre de l’immobilier aidé, ce qui permet de contribuer au développement des territoires. Il y a un réel besoin entre le secteur de logements sociaux, voire très sociaux, et le secteur libre qui implique souvent des loyers très élevés. Ainsi, nous proposons une solution afin de répondre à cette demande de logements intermédiaires.

Les acheteurs de vos maisons ont quel profil ?

Nous avons souhaité aider des familles dans le cadre du PLS (logements au Prêt Locatif Social). Leurs revenus sont à la fois trop importants pour bénéficier des logements locatifs très sociaux (LLTS) et des logements locatifs sociaux (LLS) et trop insuffisants pour accéder au financement classique par le secteur bancaire. Au travers de notre solution de prêt participatif et après une étude minutieuse de leur dossier, ces familles trouvent ainsi, une solution d’accès à la propriété de leur résidence principale via le crowdfunding.

Qu’en est-il des risques liés à l’investissement ?

L’ensemble des crowdfunders ne financent que la construction logement ce qui représente 65% de la valeur du projet immobilier. Par défaut, cela diminue le risque. En outre, une SCI, propriétaire du terrain, est créée pour chacune des maisons vendues. Nous veillons, préalablement à tout financement par le biais de la plateforme, à ce qu’il y ait une absence de dettes et qu’elle ait obtenu toutes les autorisations légales pour procéder aux constructions. Le plan de financement étant exempt de participation bancaire et aucun bien n’étant gagé, toute saisie du bien est exclue.

Comment assurez-vous les flux financiers sur chaque projet ?

Les loyers payés pendant 5 ans par les locataires servent à rémunérer les intérêts des investisseurs. La totalité des prêts est ensuite remboursée au bout de 6 ans avec la vente du logement à ces mêmes locataires qui exercent leur option d’achat. La vente s’effectue à hauteur de 65% de la valeur du projet immobilier (terrain + maison) ce qui correspond au montant collecté via la plateforme.Il s’agit pour eux d’une réelle opportunité pour ces familles futures propriétaires sont impliquées financièrement mais aussi émotionnellement dans le projet (personnalisation du bien : choix couleurs peinture, sanitaires, carrelage). Elles feront tout pour arriver au bout du prêt participatif.

Que se passe-t-il si les loyers ne sont pas payés ?

Dès la mise en location, chaque locataire apporte le montant équivalent à 3 mois de loyers. En cas d’impayés, le logement pourra être mis en location à une autre famille qui pourra bénéficier de ce coup de pouce à l’accession à la propriété. Enfin, l’éventuel scénario catastrophe qui impliquerait l’absence de paiement de loyers serait réglé par une vente du bien à plus que 65% de la valeur du projet immobilier (montant collecté via le crowdfunding) ce qui couvrirait ainsi l’ensemble des apports réalisés par les investisseurs et les loyers impayés.

Les premiers projets sont aujourd’hui ouverts au financement. Où sont-ils situés ?

En Nouvelle Calédonie. Les premiers projets viennent d’être lancés pour la construction de 3 maisons individuelles, avec un taux de rendement de 6% pour toute souscription sur notre plateforme avant le 26 juillet inclus. D’autres projets seront mis en ligne prochainement pour le financement de logements situés à Saint-Martin.

Comment comptez-vous diffuser votre offre auprès des épargnants ?

En plus de la plateforme disponible pour tout le monde, nous nous appuyons sur un réseau de conseillers en gestion de patrimoine et de conseillers en investissements financiers qui peuvent recommander nos projets en tant que solution d’épargne. Ces derniers disposent d’une équipe de professionnels à leur écoute, ainsi que d’un espace sécurisé pour sélectionner les projets. Cet outil dédié est adapté à une gestion rapide et efficace de leurs portefeuilles clients.

Pour aller plus loin, lire également nos articles du 29 mars et du 10 mai sur Outremer Funding.

Le nouveau média consacré à l'investissement immobilier

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
CGP, blockchain et ISR : Sigma Gestion cultive ses expertises

la fin d'année est riche en actualités pour Sigma Gestion qui a récemment lancé une grande enquête auprès de 4 000 professionnels de la gestion de patrimoine afin de connaître le niveau d'information de la profession sur le sujet et de pouvoir, ensuite, apporter des réponses adaptées à la profession. La société de gestion travaille d'arrache-pied sur ce segment : En attendant les résultats de l'enquête et afin d'apporter des réponses concrètes à ses partenaires et inves­tisseurs, elle a édité...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Les articles que vous auriez pu manquer sur le site de notre partenaire pierrepapier.fr

LES PLACEMENTS | TOUT SAVOIR | ACTUALITÉS | LES ACTEURS Newsletter du 29 oct. 2018 L'actualité de Pierrepapier.fr Spécial Patrimonia Métier, produits, clients : les CGP s'expriment à Patrimonia Voir les interviews   Blockchain et immobilier : perspective d'un mariage heureux ? L'immobilier a déjà initié son virage numérique, ouvrant la perspective d'une restructuration des métiers ......

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Pour une meilleure réglementation ESG

Par Outi Helenius, Directrice ESG du Groupe Evli L'ESG est source de confusions et d'incertitudes, mais il constitue belle et bien une nouvelle réalité. Il serait toutefois plus judicieux de la part du secteur financier d'établir une standardisation prenant en compte tous les différents éléments et points de vue avant d'imposer une réglementation. Cet été, l'ESG a été au centre des débats dans le secteur de la gestion d'actifs et dans le secteur financier en général. La raison principale de...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Les facteurs ESG : un remède contre le populisme

Par Nicolas Forest, Directeur de la gestion obligataire chez Candriam  Depuis les années 30, jamais le monde n'a été confronté à un tel essor du populisme. La crise budgétaire italienne des dernières semaines n'est ni un accident, ni une exception ; l'investisseur aurait bien tort de la sous-estimer.  À 8 mois des élections européennes, les mouvements dits « populistes » sont en vogue en Europe : Le Rassemblement National et La France Insoumise en France, La Ligue du Nord et le Mouvement...