Connexion
/ Inscription
Mon espace

Management : maillon faible en France et en Europe ?

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Gallup dévoile l'écart entre les progrès technologiques et l'archaïsme des techniques de management au sein des entreprises françaises.

- 2/3 des employés français voient la technologie comme une source d'amélioration de leur productivité

- Moins d'un employé français sur 4 pense qu'il est encadré d'une manière à le motiver

- 66% des employés français affirment que leur manager passe plus longtemps à discuter de l'amélioration de leurs défauts que du développement de leurs qualités professionnelles

A l'ère du tout digital et de la montée de l'IA (intelligence artificielle) Gallup - cabinet de conseil spécialisé dans l'analyse de données sur le management, la performance des organisations et la gestion des ressources humaines -,  publie son 1er rapport européen "The Real Future of Work". Contrairement au discours ambiant sur les pressions supplémentaires créées par la révolution technologique au sein du monde du travail, les résultats de l'enquête menée auprès de 4.000 employés en France, Royaume-Uni, Allemagne et Espagne montrent que le problème est ailleurs.


La technologie : le faux ennemi
 

Selon l'étude menée auprès d'un échantillon représentatif des employés français en février et mars 2018 la majorité des employés voient les avancées technologiques de manière positive. 66% des Français affirment que les progrès technologiques se traduiront par une augmentation de leur productivité dans les 3 années à venir et seulement 11% associent la technologie à un risque accru de perdre leur emploi. 23% y voient même un facteur propice à l'augmentation de l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée - ce pourcentage étant le plus haut au sein des 4 pays interrogés sur ce point (Espagne 13%, Allemagne 15%, Royaume-Uni 19%).

Seul bémol à cet enthousiasme qui défie les discours alarmistes sur les dangers de la robotisation : 52% d'employés français craignent une demande accrue de qualifications adéquates à la suite des évolutions technologiques au sein des entreprises. De même, pour 62% le progrès technologique pourrait nourrir une exigence accrue au niveau de leur performance professionnelle.   


L'humain
 : la fondation de la transformation technologique

Si les données Gallup dressent un tableau rassurant quant à la manière dont les employés français et européens appréhendent les changements technologiques au sein du monde du travail, les réponses obtenues sur les questions de management sont plus inquiétantes. Seulement 17% des employés français affirment se sentir inclus  dans la stratégie globale de l'entreprise et comprendre en quoi leurs tâches quotidiennes contribuent aux objectifs globaux de leur entreprise. Sur la question de la motivation, 24% des professionnels français interrogés (soit moins de 1 sur 4) affirment qu'ils sont encadrés d'une manière encourageante et motivante. Un résultat que l'on retrouve de manière constante dans les autres pays européens interrogés où le pourcentage des employés qui affirment être dirigés d'une manière qui favorise leur motivation ne franchit jamais la barre des 30%.

Laragh Marchand, Consultante & Partenaire, Gallup explique : « La question du bouleversement du monde du travail à la suite du progrès technologique est largement débattue aujourd'hui. Nos données montrent cependant qu'il ne faut pas perdre de vue à quel point le facteur humain reste la fondation essentielle à toute transformation technologique. Sans le maintien d'un niveau de motivation sain dans l'entreprise, sans un encadrement efficace et constructif des équipes, les promesses de productivité accrue qui accompagnent le progrès ne peuvent pas être honorées. »


Du manager au coach - accompagner le changement technologique par un changement culturel

Interrogés sur la manière dont leur supérieur analyse leur performance, les employés français se distinguent par rapport aux trois autres nations puisqu'ils sont 66% à affirmer que leur manager passe plus de temps à analyser leurs défauts ou faiblesses qu'à développer leurs atouts (contre 35% en Allemagne, 53% en Espagne & 47% au Royaume-Uni). Sur la question de la fréquence des retours ou du feedback reçu, la France est proche de l'Allemagne et du Royaume-Uni avec 24% des employés déclarant recevoir un retour de leur supérieur une fois par an ou moins - ce chiffre s'élève à 40% en Espagne.

« Plus que la fréquence des retours et des interactions avec leur supérieur, c'est la qualité de ces interactions qui est cruciale », conclut Laragh Marchand. « Selon nos données, la France maintient son attachement culturel à une méthode de management assez rigide, focalisée sur la critique. Or ce que notre recherche met en lumière c'est le rôle essentiel de la motivation des employés au sein des entreprises - condition sine qua non pour négocier le virage technologique. »

www.gallup.com/home.aspx


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Comment les futurs managers voient leurs espaces de travail ?

Réalisée par la toute nouvelle Chaire Workplace Management de l'ESSEC, « Cette enquête révèle la manière dont les étudiants d'une grande école de management imaginent leur bureau de demain, à la sortie de l'école. Elle met surtout en évidence, cette année, le fait que le bureau non attitré (flex‐office et co‐working) n'attire pas les faveurs des futurs managers, contrairement aux idées reçues », explique Ingrid Nappi‐Choulet, professeur‐chercheur àl'ESSEC et titulaire de la Chaire Workplace...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
PMO Workplace, l’application Web qui accompagne les entreprises sur le pilotage de projets

Values Associates, éditeur de business apps, spécialisé dans la Business Intelligence et la valorisation des données, lance une application métier permettant de centraliser et digitaliser l'ensemble des processus de management projet sur toutes les étapes de pilotage. La gestion de projet, aussi courante soit-elle en entreprise nécessite une structure organisationnelle et une rigueur de la part de tous les acteurs impliqués. Certains projets d'envergure transversale, tels que la migration de...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
De moins en moins de TPE sont créées et dirigées par des femmes alors qu’elles réussissent mieux que les hommes

Selon la 5ème édition du baromètre Manageo, pour la 1ère fois depuis 2013, les TPE créées et dirigées par des femmes sont en baisse, alors qu'elles ont toujours moins de chances de déposer le bilan que celles dirigées par des hommes. Contrairement à la tendance générale qui a vu, d'après l'INSEE, les créations d'entreprises augmenter de 7% par rapport à 2016, le dernier baromètre Manageo montre que la parité dans les TPE est encore loin d'être atteinte. La proportion de TPE créées par des...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Le sport rend-il les managers meilleurs ?

Aujourd'hui, 10 millions de Français déclarent courir régulièrement. La pratique sportive est très clairement devenue une ressource au service du management, utilisée par toutes les entreprises quels que soient leur taille et leur secteur. Thibaut Bardon, professeur et co-titulaire de la chaire Innovations Managériales d'Audencia, et François-Régis Puyou, The University of St Andrews School of Management, se sont penchés sur les profils de 33 managers très sportifs, afin de déterminer comment...