Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Financement des intiatives
ABONNÉS

Willis Towers Watson Securities mène à bien l'émission de 90 M€ d'obligations catastrophe (« cat bonds ») pour le compte de Covéa

 

Willis Towers Watson Securities, la branche Banque d’investissement de Willis Towers Watson, cabinet leader de conseil, de courtage et de solutions logicielles dans le monde, a annoncé la structuration et le placement de titres assurantiels (Insurance-linked securities ou ILS) à hauteur de 90 millions d’€ pour le compte de Covéa, premier groupe d'assurance IARD mutualiste français. L'opération a été réalisée en collaboration avec Willis Re, le courtier en réassurance de Willis Towers Watson.

Hexagon Reinsurance DAC (« Hexagon »), qui a finalisé l’émission des titres le 15 décembre, fournit à Covéa une protection entièrement garantie de 4 ans contre le risque de tempête en France, au moyen d'une émission obligataire de deux tranches de 45 M€. 

La couverture est offerte sous forme « aggregate », cequi signifie que la garantie se déclenche lorsque le coût annuel cumulé des sinistresatteint un seuil déterminé. Ses conditions sont semblables à celles d'un contrat deréassurance classique pour une meilleure intégration dans le programme deréassurance des risques liés aux catastrophes naturelles du groupe.

Bill Dubinsky, Directeur général ILS chez Willis Towers Watson Securities, a notamment déclaré à cette occasion : « […] Hexagon permet ainsi à Covéa de diversifier ses sources d'accès au marché de la réassurance, à un tarif compétitif. Il s'agit d'une transaction unique ; c'est en effet la 1ère fois qu'un cat bond européen vient renforcer la capacité de gestion des risques d'un programme de réassurance traditionnel, et la 1ère fois qu'une émission européenne prévoyant un mécanisme d’activation indemnitaire (seuil de déclenchement reposant sur les pertes subies) est réalisée sous forme aggregate.» 

« Nous sommes ravis des nombreuses retombées positives de cette opération. […] Cette transaction démontre également que les seuils de réassurance habituellement associés aux montages traditionnels en Europe intéressent aussi les investisseurs en obligations catastrophe. En combinant leur expertise pour prodiguer de précieux conseils à leur client sur la conception et l'exécution de sa stratégie de transfert de risques, Willis Re et Willis Towers Watson Securities ont fait une fois de plus la différence », conclut Alkis Tsimaratos, Directeur général de Willis Re pour la région EMEA Sud et Ouest.

www.willis.com/

 

 

Lire la suite...


Articles en relation