Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les consommateurs vont élire leur « Meilleur produits Bio 2013 »

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Elitiste, onéreux, pas forcément savoureux, les récriminations à l’encontre des produits bios sont parfois acerbes. Mieux se comprendre pour mieux s’apprécier. C’est le pari que prend Philippe Mouillard, PDG de Bio à la Une, spécialiste du bio. Le chef d’entreprise veut mettre en interaction les marques et les consommateurs de produits Bio afin que les uns puissent améliorer la performance de leur produit et que les autres puissent consommer des produits qui répondent vraiment à leur attente. Au milieu de tout cela, l’élection du meilleur produit bio de l’année 2013 comme moyen d’y parvenir.  

La méthode ? S’appuyer sur un jury de 100 consommateurs Bio  sélectionnés dans toute la France en fonction de plusieurs critères. Tout d’abord, ceux spécifiques à la marque. Ils dépendront également du circuit de distribution du produit (GMS, Magasins spécialisés). Enfin, de l’attirance spontanée des consommateurs. Dans tous les cas, chaque testeur recevra chez lui la sélection de produits à tester ou goûter. Une brochure de présentation de l’entreprise et une fiche produit, comprenant les conseils et recommandations d’utilisation seront jointes.

Les produits en lice, qui proviendront indifféremment des petites et grandes entreprises, devront avoir une certification Bio. Par ailleurs, la sélection sera aussi bien composée de produits déjà installés sur le marché que de produits nouveaux. Ou encore de produits que les fabricants souhaitent faire redécouvrir. Une distinction sera  réservée  aux produits alimentaires, cosmétiques, compléments alimentaire. Mais aussi aux produits d’entretiens, peintures, jardin, matériels, etc.

Les produits gagnants seront révélés en avril 2013. Un site internet relatif à l’opération reprenant tous les produits en course sera mis en ligne courant janvier 2013 tout une animation sur les réseaux sociaux et le site de Bio à la Une afin de suivre l’évolution de cette distinction unique et innovante.

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...