Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les Indices immobilier de l’IEIF

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Indices de performances de l’immobilier en Bourse

2013 : une falaise d'incertitudes. Le mois de décembre a été marqué par l’absence de mauvaises nouvelles. Les marchés financiers, bien que plombés par la « falaise budgétaire » américaine (fiscal cliff) qui menace sérieusement la solidité de l’économie du continent Nord-Américain, sont restés dans une tendance haussière.

Différentes bonnes nouvelles sont en effet venues renforcer l’optimisme ambiant (bon indice PMI du secteur manufacturier en Chine, indice de PMI de Chicago meilleur que prévu, amélioration des prix des maisons individuelles aux Etats-Unis et relèvement de 6 crans de la note de la dette souveraine grecque par l’agence Standard & Poors…). Ainsi, sur l’année 2012, l’indice Dow Jones Stoxx 50 gagne plus de 28% tandis que l’indice CAC 40 affiche une hausse de plus de 20%. Les indices immobiliers enregistrent des performances tout aussi remarquables : l’indice Euronext IEIF REIT Europe tout comme l’indice Euronext IEIF SIIC France bondissent d’environ 30% depuis le 1er janvier.

Sur le mois de décembre, les indices immobiliers affichent une certaine stabilité. L’indice Euronext IEIF REIT Europe progresse de 1,4% tandis que l’indice Dow Jones Stoxx 50 enregistre une performance de 1,1%. L’indice Euronext IEIF SIIC France affiche un léger recul de 0,4%, alors que l’indice CAC 40 augmente de 2,6%. L’année 2012 a été synonyme d’inquiétudes et d’instabilité avec la crise de la zone euro, l’instabilité politique au Moyen-Orient, les craintes d’un ralentissement économique brutal en Chine et plus récemment les problèmes budgétaires américains.

Malgré ce contexte, l’afflux de liquidité et les mesures politiques prises ont su rassurer les investisseurs. Pour autant, l’année 2013 s’annonce comme difficile et commence avec beaucoup d’incertitudes quant à l’impact, sur une économie mondiale fragilisée, d’un compromis budgétaire américain en demi-teinte. 

Indice RPX IEIF Logements Paris Ile-de-France au 30 Décembre 2012

L’indice RPX IEIF Logements Paris Île-de-France baisse de 2,1% en octobre après avoir gagné 4,4% en septembre. Le nombre de transactions sur les douze derniers mois est en hausse de 10,4% par rapport aux douze mois précédents. L’indice se situe 3,1% en dessous de son niveau de début d’année.

La baisse d’octobre est relativement modérée compte tenu du comportement historique du marché : l’indice a chuté de 4,2% en octobre 2011 et est resté quasi stable en octobre 2010. Sur une base trimestrielle l’indice perd 3,1%, il baissait de 2,7% un an auparavant. Sur une base annuelle il est en faible hausse de 0,3% alors qu’il progressait de 6,5% il y a un an. Le marché montre quelque signe de correction du déséquilibre chronique qui le caractérise depuis mars 2010 avec un écart très élevé entre le compartiment des biens chers et celui des biens bon marchés. Le rapport entre le sous-indice du troisième quartile et celui du premier quartile a diminué sur les six derniers mois de 1,39 à 1,26 à comparer avec une moyenne historique de 0,95. La volatilité des variations quotidiennes de prix sur 30 jours calculée sur une base annualisée s’est effondrée sur le mois à 4,5% contre 7,8% le mois précédent, sa moyenne historique se situe à 4,1%. 

Indice EDHEC IEIF Immobilier d’Entreprise France au 30 Décembre 2012

L’indice de prix EDHEC IEIF Immobilier d'Entreprise France fléchit de 0,4% en novembre succédant à 0,2% de baisse en octobre. Sur un an l'indice est étale. Sa volatilité annuelle sur longue période est de 7,4%.

L'indice de performance globale affiche une hausse de 5,3% sur un an. Le rendement du dividende de l'indice sur le troisième trimestre s'élève à 5,1%.

 

 

Lire la suite...


Articles en relation