Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les prix des produits de grande consommation en Europe en faible progression

ABONNÉS

Les prix des produits de grande consommation tels que les boissons, l'alimentation ou l'hygiène beauté, ont connu en Europe leur progression la plus lente des 6 dernières années. Avec pour conséquence, une augmentation des volumes pour le 8ème trimestre consécutif, les consommateurs profitant d'un ralentissement de l'inflation selon les dernières données de la société mondiale d'informations et d'insights Nielsen.

Au 1er trimestre 2016, les ventes de PGC en Europe ont progressé de +0.8% en volume, la hausse des prix atteignant +0,7%, la plus faible progression constatée depuis le 1er trimestre 2010. En conséquence, le CA en sorties caisses a de son côté progressé de +1,5%  - le chiffre le plus bas depuis presque 3 ans (+1,2% au 2ème trimestre 2013).

« L'Europe a subi une baisse significative des prix ce trimestre, notamment entraînée par  l'Allemagne et l'Italie »
selon Jean-Jacques Vandenheede, Directeur des Insights Distribution pour Nielsen en Europe. « Cette baisse de prix s'explique par la concurrence accrue sur les prix entre distributeurs et la baisse des coûts de production,  principalement expliquée par de plus faibles prix de l'énergie. »

Parmi les 21 pays européens mesurés, c'est en Grèce à -6,1% sur un an, et en Finlande à -2,8%, que l'on observe les plus forts reculs des CA. À l'opposé, la Turquie détient la plus forte progression en valeur à +9,7%, suivie par la Pologne à +4,8% et la Hongrie à +4,6%.

Au sein des 5 principales économies d'Europe de l'Ouest, l'Espagne avec +3,1% est la mieux orientée, suivie par la France à +2,2%. L'Allemagne à -0,4%, est le seul des 5 grands pays européens à voir son CA reculer par rapport à l'année dernière et l'un des seuls 4 pays en baisse parmi les 21 étudiés. Quant au Royaume-Uni à +0,5%, il progresse et se retrouve en positif pour la première fois depuis 2 ans, mais reste seulement en 6ème position des plus faibles progressions au sein du scope considéré.
  
« L'Europe nous montre ici une grande hétérogénéité. Il n'y pas de cohérence de performance entre les pays, ni de tendance européenne qui se dégage. Concernant la grande consommation, le marché unique n'est pas une réalité », conclut Jean-Jacques Vandenheede.

Plus d'informations : nielsen.com


 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...

BE - Culture & Société
ABONNES
TOP 5 des métiers à impact qui recrutent en 2019.

 Les métiers du Développement Durable et de la RSE ont  le vent en poupe !Répondant aux desiderata d'une génération en quête de sens d'une part, et aux nouveaux enjeux et nouvelles obligations législatives des entreprises françaises d'autre part, ces carrières - plus nombreuses et plus riches - ne cessent d'attirer un public toujours plus large. Birdeo, cabinet leader en recrutement et chasse de tête spécialisé dans le Développement Durable, a analysé les besoins exprimés par ses 200 clients,...