Connexion
/ Inscription
Mon espace

E-réputation : comment contrôler son image sur les réseaux sociaux ?

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Que ce soit pour sélectionner les meilleurs profils ou pour se faire une idée d’un candidat avant un entretien, c’est un fait : les recruteurs scrutent les réseaux sociaux. Il est donc primordial pour toute personne à la recherche d’un emploi de savoir gérer son e-réputation.

Robert Half, cabinet de recrutement international, livre ici ses principales recommandations pour contrôler son image sur Internet et être attractif aux yeux des recruteurs

 

Les règles d’or…

Analyser son e-réputation : la première chose à faire lorsque l’on souhaite gérer son image numérique est de faire un état des lieux (ou des dégâts) de son activité sur la Toile. Taper simplement son prénom et son nom dans la barre de recherche Google peut se révéler parfois surprenant. Il est également possible d’avoir recours à des logiciels gratuits qui analysent la présence d’une personne sur tous les réseaux sociaux, font un bilan et donnent des conseils personnalisés.

Veiller au contenu : une fois la phase d’analyse effectuée, place à l’action. Le meilleur moyen pour ne pas se retrouver un jour embarrassé par certaines publications est de les supprimer ou, au minimum, d’en limiter l’accès et les paramètres de confidentialité. D’une manière générale, il faut que les candidats aient conscience que rien ne disparait vraiment sur Internet. Adopter un comportement responsable vis-à-vis de la diffusion de contenu sur les réseaux sociaux reste la meilleure des solutions pour passer haut la main un potentiel examen à la loupe.

Utiliser les réseaux sociaux à son avantage : les réseaux sociaux sont un outil que les candidats doivent utiliser dans leur propre intérêt en vue d’un recrutement. En effet, posséder des comptes sur les réseaux sociaux professionnels tels que Viadeo, LinkedIn ou des applications du type Kudoz, créer un blog à son nom traitant d’une expertise et encore, partager sur Twitter des actualités pertinentes, sont autant d’initiatives qui amélioreront le référencement d’un profil et lui donneront de la crédibilité face au recruteur.


… et les erreurs à ne pas commettre

Ne pas harmoniser ses CV : c’est une erreur fréquente chez les candidats qui sont présents sur différents réseaux sociaux professionnels. Ainsi, il arrive que pour le même candidat deux CV publiés ne soient pas tout à fait identiques, l’un est parfois dépouillé d’une expérience significative par exemple. Ce manque de cohérence pourrait se transformer en handicap lors de l’entretien si le recruteur aborde ce sujet avec le candidat.

Publier du contenu inapproprié : il est judicieux de séparer vie professionnelle et personnelle sur les réseaux sociaux. La création de listes ou de groupes sur Facebook par exemple permet de s’adresser à différents publics (famille, amis proches, collègues) en évitant que ses photos de vacances soient visibles par tous.

Critiquer son emploi : une autre erreur à absolument éviter est de critiquer son emploi actuel ou son dernier emploi. Très mal vu des recruteurs, ce manque de retenue pourrait sérieusement impacter la décision dans un processus de recrutement.

Avoir une orthographe douteuse : cela peut paraître évident mais un recruteur attache de l’importance à l’orthographe et à la syntaxe des contenus sur les réseaux sociaux. Une mauvaise orthographe peut totalement décrédibiliser une candidature. Il faut toujours garder en tête qu’une publication peut être vue par un potentiel recruteur et soigner à chaque fois ses écrits, y compris sur Internet.

 

Il convient de garder à l’esprit que les réseaux sociaux font désormais partie du processus de recrutement »  explique Olivier Gélis, Directeur Général de Robert Half France. « Il est nécessaire de contrôler et de mettre à jour régulièrement ses informations sur ces plateforme et de ne pas sous-estimer l’importance de l’e-réputation, plus encore lors d’une recherche d’emploi. Enfin, la consultation d’un cabinet de recrutement professionnel est une option à considérer pour qui souhaite à la fois une analyse actualisée de son  profil et les offres les plus adaptées en fonction du marché. »

www.roberthalf.fr

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
« GO ! Épargne entreprise », une offre d'épargne salariale pour les PME et les ETI

Lancée par le Groupe Henner, Cedrus Partners et Sanso IS, en partenariat avec l'assureur AXA, cette nouvelle offre se distingue par sa transparence et sa simplicité d'utilisation. Elle englobe 3 solutions d'investissement intégrant une composante liée au développement durable. Sans droits d'entrée ni frais de tenue de compte pour les salariés concernés, ce nouveau dispositif d'épargne salariale a pour vocation d'être clé en main pour les entreprises. Voté en première lecture à l'Assemblée en...