Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les Français ne s'entendent plus

ABONNÉS

Pour 9 Français sur 10, le bruit représente un véritable enjeu de société. Plus grave, il aurait aussi des effets directs sur notre santé.

Une écrasante majorité de Français âgés de 15 ans et plus (89%) considère que le bruit représente un enjeu de société. De surcroît, cet enjeu prend de plus en plus d’ampleur avec près de 2 Français sur 3 qui se sentent plus exposés au bruit dans leur vie quotidienne qu’auparavant. Ce taux a tendance à monter à 70% auprès de populations âgées de 50-74 ans. La quasi-totalité des personnes sondées (94%) pensent que le bruit a des effets directs sur la santé dont près de la moitié en sont intimement convaincus (48%). Quelle que soit la durée, plus de 9 Français sur 10 se disent exposés chaque jour à un bruit qu’ils jugent excessif. Enfin, plus de 8 personnes sur 10 attendent une impulsion des Pouvoirs Publics afin qu’ils prennent mieux en compte l’impact du bruit et des nuisances sonores sur leur santé.

LE BRUIT ET LA SANTÉ

La quasi-totalité des Français pense que l’exposition au bruit a un impact direct sur la santé.

Si l’impact perçu du bruit est négatif sur son énergie, il l’est nettement moins sur des dimensions plus dangereuses, menaçant davantage sa santé. Ainsi, 53% des personnes estiment que le bruit crée des maux de tête, 49% qu’il génère souvent de l’anxiété, 45% qu’il fait courir un risque de surdité définitive et 42% qu’il crée des acouphènes. Concernant le diagnostic des effets néfastes du bruit pour les oreilles, les deux tiers des Français (65%) pointent conjointement le volume sonore et la durée d’exposition.

FOCUS JEUNES : 7 jeunes sur 10 vont jusqu’ à penser que le bruit ne fait pas courir un risque de surdité définitive et 38% des 15-17 ans avouent que ça les rend euphoriques, ce qui montre leur relation particulière au bruit…

LE BRUIT GÊNANT QUI AGRESSE, C’EST QUAND ET C’EST OÙ ?

Au travail et dans les transports… (1 personne sur 2 se dit agressée par le bruit).

Ces deux lieux sont les endroits où les Français se sentent particulièrement agressés par le bruit (respectivement 50 % et 48 % des Français déclarent y être souvent agressés).

S’agissant du moment durant lequel le bruit est le plus gênant, 32% estiment que c’est plutôt pendant la nuit, 27% plutôt pendant la journée et 27% à ces deux moments.

Quant à l’école, les nuisances sonores affectent 40% des sondés en âge scolaire.

FOCUS JEUNES : Cette étude révèle des informations étonnantes : 39 % des 15/34 ans sont gênés plutôt la nuit et ça augmente à 41% chez les 18/24 ans.

LES FRANÇAIS NE S’ENTENDENT PLUS !

Ils sont particulièrement gênés pour suivre les conversations dans les restaurants, cafés et bars et dans les Transports Publics pour près de 9 personnes sur 10.

Le lieu de travail et l’école suivent de très près avec respectivement 79% et 74%

Par ailleurs, 46% des personnes se sentent souvent agressées par le bruit à la cantine scolaire ou au restaurant d’entreprise.

En comparaison avec les lieux extérieurs, le domicile est très minoritairement considéré comme un lieu d’agression sonore (21%) même si les habitants de l’agglomération parisienne s’y sentent davantage agressés (29%).

LES SOLUTIONS POUR STOPPER L’AGRESSION DU BRUIT 

  • Pour 85% des sondés, cela consiste à limiter le volume d’écoute de la musique » et fuir les lieux bruyants (81%), des moyens qui sont en effet assez faciles à mettre en place.
  • Plus en retrait, deux actions nécessitant plus de volontarisme recueillent des scores néanmoins importants : Faire des pauses auditives, hors du bruit (62%) et limiter le temps d’écoute de la musique (59%).

À PROPOS DES POUVOIRS PUBLICS

Les Français légitiment le rôle des Pouvoirs Publics pour lutter contre le bruit et les nuisances sonores. Concernant plus précisément la santé, 85% estiment qu’une meilleure gestion des nuisances sonores permettrait de bénéficier d’une meilleure santé et 83% d’éviter une augmentation des risques de surdité.

89% des sondés pensent qu’une meilleure gestion du bruit permettrait d’améliorer la qualité de vie au quotidien.

LES RAPPORT DES JEUNES AVEC LE BRUIT

Les 15- 34 ans confirment que le bruit est bien un enjeu de société qui agit sur la santé et qu’une action des Pouvoirs publics serait bénéfique.

Particularités :

Cette enquête fait aussi apparaître d’autres spécificités chez les jeunes.

  • 8 jeunes sur 10, de 15 à 17, ans disent avoir du mal à suivre une conversation à l’école.
  • 58% de cette même tranche d’âge ont le sentiment de subir le bruit sans rien pouvoir faire.
  • 81% des 18-35 ans sont gênés par le bruit sur leur lieu de travail.

Notions nouvelles intégrées par les jeunes : 

  • Les pauses auditives, adoptées à 56%, et la réduction du volume d’écoute de la musique (78%) et le temps d’écoute (48%), Mais un bémol subsiste ; seulement 1 jeune sur 3 admet porter des protections auditives face à des situations de volumes sonores excessifs. (Bouchons, casques, filtres auditifs)
  • 1/3 des moins de 35 ans pense à porter des protecteurs contre le bruit.
  • 1 jeune sur 3 chez les 15 -17 ans pense que le bruit éduque l’oreille pour qu’elle s’habitue et que près de 40 % vont jusqu’à penser que le bruit les rend euphoriques.

http://www.journee-audition.org/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...