Connexion
/ Inscription
Mon espace

Artemis chasse de nouveaux clients en Europe continentale

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Déesse de la chasse et de la Lune, Artémis est, dans la mythologie, la sœur d’Apollon. Mais Artemis est aussi un acteur de la gestion britannique. Relativement jeune, la société, créée en 1997, déploie une gestion active de portefeuilles d’actions assez originale.

A chacun selon ses moyens

L’originalité de cette boutique qui a collecté quelque 30 milliards d’euros depuis sa création, repose sur l’absence d’un processus de gestion commun entre ses gérants. « Chaque gérant a en effet sa propre approche. Il n’y a pas de « recette maison » mais une somme d’expertises sur différents marchés », explique James Martinelli, responsable des relations avec les investisseurs pour la France. Ainsi, des gérants « stars », comme Cormac Weldon ou Jacob de Tusch-Lec, trouvent chez Artemis les moyens de mettre en œuvre leurs propres convictions que ce soit sur les actions européennes, sur les actions américaines ou encore sur les actions de rendement au niveau mondial, cette dernière stratégie étant celle qui a le plus collecté au cours des 5 dernières années au Royaume-Uni.

Des ambitions européennes

Autre atout dans la manche d’Artemis : « un service client irréprochable » avance James Martinelli qui compte bien intensifier la présence continentale de la société de gestion en France, en Italie et en Espagne. Certains fonds sont également disponibles en Allemagne, au Luxembourg, en Autriche  et en Suisse. Dans tous ces pays, Artemis souhaite séduire des clients tels que les fonds de fonds, la gestion privée et la gestion institutionnelle. La robustesse des performances obtenues jusqu’alors est de bon augure pour cette démarche.

Plus d’informations : http://www.artemis.co.uk

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation