Connexion
/ Inscription
Mon espace

[Entretien] - Portfolio Research and Consulting de Natixis Global AM

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Entretien avec Christophe Point, directeur  Natixis Global AM Distribution France, Suisse Romande et Monaco et Julien Dauchez, responsable consultants au sein de l’équipe Portfolio Research & Consulting de Natixis Global AM.

Comment s’articule l’offre de gestion de Natixis Global Asset Management ?

Christophe Point – Le groupe compte 27 sociétés de gestion aux expertises complémentaires. Celles-ci opèrent  sur des classes d’actifs différentes et selon des visions et processus de gestion autonomes. Pour chacune, la philosophie d’investissement retenue constitue l’alpha et l’omega de son approche.

Vous proposez désormais à vos clients un nouveau service. De quoi s’agit-il ?

Christophe Point – Il s’agit d’un service dédié et sur-mesure dans le but d’aider nos clients à construire des portefeuilles plus robustes à  long terme et de répondre aux questions qu’ils se posent en la matière. Ce service est gratuit et est proposé par l’équipe  Portfolio Research & Consulting de Natixis Global AM, dont Julien Dauchez fait partie.   

Comment est structurée cette équipe ?

Julien Dauchez – Notre équipe, basée à Londres et à Boston, est indépendante des équipes de distribution ou des différents affiliés du groupe.  Elle applique les principes de la DPC (durable portfolio construction) en appréhendant, pour chaque client, sa vision de l’investissement de long terme et du risque.

A quels clients se destine ce service?

Julien Dauchez  – Le service que propose notre équipe s’adresse à tous les investisseurs professionnels; des conseillers en gestion de patrimoine aux les investisseurs institutionnels en passant par les family offices et les banques privées, et pour lesquels il faut prendre en compte les aspects réglementaires et culturels propres à chaque type de client et chaque pays. Pour les conseillers en gestion de patrimoine en France, par exemple, il nous faut prendre en compte le cas particulier des fonds en euros, qui constitue un point d’ancrage à la construction de portefeuille et phagocyte également l’exposition des portefeuilles types à certaines classes d’actifs.

Quels sont les différentes étapes d’analyse des portefeuilles qui vous sont confiés ?

Julien Dauchez  – les clients nous soumettent leur portefeuille, en nous expliquant pour qui et comment le portefeuille en question a été construit. Ensuite, nous passons le portefeuille au crible  et analysons les interactions observables entre chacun de ses constituants, qu’il s’agisse de fonds, de produits structurés ou de produits dérivés. Nous apportons un regard transversal, quantitatif et extérieur, fondé sur le risque.

Lors de la restitution de notre analyse avec le client, nous identifions d’éventuelles pistes de diversification du portefeuille. Pour cela, il faut prendre en compte la forte dispersion des profils de clients, particulièrement lorsqu’il s’agit de clients de CGP.

Pour en savoir plus sur l’équipe et son approche : http://ngam-newsletter-instits.fr/Perspectives-de-Marche/2015_Q2_3.html+ vidéo  « Tirer parti de l’approche DPC » http://www.durableportfolios.fr/dpc/1250219472696/Enquetes+and+Videos

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation