Connexion
/ Inscription
Mon espace

[Avis d’expert] Et si les Grecs adoptaient l’or en monnaie de secours ?

ABONNÉS

« Grexit » ou pas « Grexit » ?

Lors de la réunion de l’Eurogroup, qui s’est déroulée le 11 mai dernier, Yanis Varoufakis, ministre grec des Finances, explique que la « question des liquidités est terriblement urgente » car la Grèce risque d’être à court « d’ici deux semaines ».

Jean-François Faure, expert du marché des métaux précieux et fondateur du site AuCoffre.com, a envoyé une lettre à Yanis Varoufakis afin de l’alerter de l’opportunité que pouvait représenter l’or pour le peuple grec.

Rester dans l’euro est compliqué, mais les effets dévastateurs que provoquerait un « Grexit » sur ceux que la crise a déjà dépossédés seraient inévitables. Revenir à la drachme risque de ruiner la plupart des ménages pauvres ou de la classe moyenne, qui n’ont pas d’épargne en devises à mettre à l’abri dans des banques hors de leurs frontières. Un retour à la monnaie souveraine grecque n’est donc pas raisonnablement envisageable.
La BCE continue de demander à ce pays de faire des efforts. Comment faire les compromis nécessaires exigés par la BCE, sans pour autant se compromettre ? On ne le voit pas toujours, mais il existe pourtant des alternatives.

L’or est la meilleure protection contre l’inflation monétaire. En cas de dévaluation, l’or n’enrichit pas celui qui le possède, mais la valeur de toute monnaie, ainsi que le pouvoir d’achat. Il est par nature une valeur refuge.
Via cette lettre adressée à Yanis Varoufakis, Jean-François Faure a proposé au ministre d’offrir la VeraCarte Mastercard au peuple grec, qui fonctionnerait ainsi : les Grecs achètent de l’or conservé par la Banque Centrale Grecque, l’Etat s’engage sur une contrepartie à 100% sur cet or, il collecte 1% sur tous les dépôts transformés en or. Cet or, qui est ensuite utilisable et transformable à tout instant en monnaie locale par le biais de la VeraCarte, pourrait ainsi servir de garantie vis-à-vis de leurs créanciers, et les Grecs disposeraient toujours de liquidités. Une porte de secours qui pourrait aider le peuple grec ?

https://www.aucoffre.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...