Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les cadres décrochent après… 52 minutes de réunion

ABONNÉS

Wisembly, en partenariat avec l’IFOP, a interrogé les cadres sur leurs habitudes et leur comportement en réunion. Des chiffres qui lèvent le voile sur la mauvaise gestion des réunions par les entreprises et le phénomène de la réunionite à la française.

Wisembly estime à plus de 600 000 le nombre de réunions quotidiennes en France en 2015. Les cadres français y passent 23 jours par an en moyenne et certains y consacrent près de 45 jours.


Des réunions trop longues

L’étude révèle qu’en moyenne une réunion dure 1 heure et 19 minutes alors que, selon cette même étude, l’attention d’un cadre en réunion commence à baisser au bout de 52 minutes. On considère donc comme « perdues » les 27 dernières minutes de réunion, soit 8 à 17 jours de travail perdus par an pour un cadre.


Forte corrélation entre le niveau de rémunération et la réunionite : 
7% des cadres participent à plus de 10 réunions par semaine, un chiffre qui atteint 26% parmi les cadres gagnant plus de 75 000€ par an (contre seulement 2% lorsque leur salaire est inférieur à 35 000€).

La multiplication des réunions engendre de nombreuses dérives : 8 cadres sur 10 effectuent une autre activité durant ces moments d’échange. Les cadres les plus sollicités (ayant les plus hauts niveaux de rémunération et prenant part au minimum à 5 réunions par semaine) sont aussi les plus distraits.

Ils échangent plus d’emails (80% d’entre eux contre 51% en moyenne), travaillent plus souvent sur d’autres dossiers (70% contre 49% en moyenne), et envoient davantage de SMS que leurs collaborateurs (60% contre 48% en moyenne).


Plus la structure est importante, plus les réunions sont longues. 
Si seulement 68% des cadres évoluant au sein de petites structures évaluent la durée moyenne de leurs réunions à 1 heure ou plus, cette proportion passe à 75% au sein des entreprises de 50 à 499 salariés, et à 82% dans les structures de 500 salariés et plus.

http://wisembly.com/fr/

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...