Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

L’export, clé de la réussite pour se développer

Sogedev a interrogé des PME sur leurs connaissances des dispositifs de financement public visant à soutenir l’export des entreprises et sur leurs utilisations.

Résultat de l’étude

Des PME familières avec l’export
En 2013, selon le Ministère du Commerce Extérieur, le nombre d’entreprises exportatrices a de nouveau progressé, pour s’établir à 120 700.
L’étude de Sogedev vient conforter ces chiffres : 72% des entreprises interrogées mènent des projets à l’international dont 40% dès leur création. Notons que parmi elles, près d’1/4 affirme que l’export occupe 50% et plus de leur activité. 45% de ces sociétés envisagent même d’augmenter leur CA à l’export de plus de 25% dans les 3 à 5 ans à venir.
Pour 44%, l’assurance prospection Coface est l’aide la plus utilisée, suivie du Crédit d’Impôt Prospection Commerciale (17%) et du Prêt de développement export Bpifrance (11%). Ces dispositifs ont permis à la majorité des PME interrogées de financer leurs frais de déplacement pour la prospection ou bien leur participation à des salons à l’étranger. Pour mener à bien ces projets, elles sont principalement accompagnées par les missions économiques françaises à l’étranger ou les services de l’Etat.


L’export : sous quelle forme ?
1/4 des interrogés mène de la prospection commerciale à l’export. Pour un autre quart, l’export correspond à la participation à des salons à l’étranger et pour 17% le développement à l’export prend la forme d’accords de distribution. Seulement 10% des interrogés recrutent un cadre à l’export pour développer leurs projets à l’international.


L’export : avec quel accompagnement ?
Afin de mener leurs projets à l’export, près d’1/3 des PME interrogées s’appuient sur l’expérience et l’expertise d’organismes spécialisés tels que les services dédiés de l’Etat et des collectivités territoriales et, pour 25% des répondants, sur les missions économiques françaises à l’étranger.


Des freins néanmoins persistants
Malgré l’existence de ces organismes créés pour accompagner l’entreprise dans sa démarche de développement à l’international, 12% admettent ne pas exporter. Parmi eux, 27% mettent en cause le manque de financement pour développer cette activité. Pour 19% d’entre eux, la méconnaissance du marché les freine dans leur démarche. Les difficultés administratives sont considérées comme des freins à l’utilisation des aides à l’export. Afin de pallier ces difficultés, plusieurs mesures ont été instaurées afin de les accompagner au mieux dans leurs démarches à l’export. Parmi ces dispositions, on peut citer :
- la création de Bpifrance Export,
- l’augmentation du nombre de volontaires internationaux en entreprise,
- la création de France Internationalpour centraliser l’information sur l’export et mettre en réseau les acteurs de l’export, et
- la création des Maisons de l’International, chargées de faciliter l'implantation des PME à l'étranger.


L’industrie et les NTIC championnes du développement international !
Certains secteurs d’activités représentent une part active du développement à l’export. On note en effet que l’industrie manufacturière représente près de la moitié des répondants qui exportent, suivie des NTIC.

www.sogedev.com

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation