Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le contrat de Génération, une aubaine !

ABONNÉS

Le contrat de génération est une aide à l’embauche de jeunes visant le maintien de l’emploi des seniors en facilitant la transmission des compétences. Cette aide financière relativement incitative versée sous certaines conditions, depuis le 18 mars 2013 est de 4 000€ par an et par emploi soit un total de 12 000 € sur 3 ans.

Devant le peu de succès de la mesure, l’aide a été doublée depuis le 15 septembre 2014 si l’entreprise recrute simultanément un jeune de moins de 26 ans en CDI et un salarié âgé d’au moins 55 ans.
Dès le départ, il a semblé peu probable que le contrat de génération puisse atteindre ses objectifs en raison d’une vision trop théorique des mécanismes de recrutement et de la transmission des compétences. Et surtout la crise économique profonde, couplée avec la complexité croissante du droit du travail, incite plutôt à recruter à court terme (CDD ou intérim).

Il est tout à fait paradoxal de constater que le succès de cette mesure serait pourtant largement possible avec une communication très réaliste mais politiquement incorrecte : l’effet d’aubaine.
En effet, les conditions d’octroi sont très souples et il suffit pour s’en convaincre de lire les documents de présentation : Il n’y a pas forcément de lien de tutorat ou de transmission de compétences entre le jeune et le senior. [...] Ils peuvent avoir des fonctions, des qualifications ou des postes différents […] La transmission des compétences se fait au sein de l’entreprise […] Ils doivent appartenir à la même entreprise mais pas nécessairement au même établissement. Ils peuvent travailler sur des sites différents.

Deux exemples :

- Un salarié démissionne et est remplacé par un jeune de moins de 26 ans. L’employeur peut très bien bénéficier du contrat de génération s’il emploie également une personne de + de 57 ans.

- Une entreprise de moins de 50 salariés embauche un jeune de moins de 30 ans, elle peut bénéficier de l’aide si le dirigeant (même non salarié) ne lui transmet pas son entreprise.

De très nombreuses entreprises peuvent être concernées par cette aide substantielle : il suffit que le chef d’entreprise ou un de ses salariés ait plus de 57 ans.
Gageons qu’avec une communication pragmatique appuyée par ces exemples d’effet d’aubaine l’objectif de 500 000 contrats prévus par le Président de la République « pourra être vu à la hausse si les entreprises s’accaparent bien le dispositif ».

Plus d’informations : www.comptaexpert.fr

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation