Connexion
/ Inscription
Mon espace

Triplement de l'urbanisation chinoise

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Selon Barings, une accélération significative de la construction urbaine et le développement de nouvelles villes vont soutenir la reprise économique chinoise. Cette urbanisation de la Chine va favoriser le passage vers une économie plus axée sur la consommation, d’où des opportunités d’investissement dans des secteurs comme la santé, l'automobile, la technologie, les appareils ménagers et les biens de consommation.

A horizon 2020, on devrait trouver en Chine environ 150 zones urbaines contre 50 actuellement. 36 millions d’habitations devraient ainsi être construites entre 2011 et 2015 dans le cadre du 12e plan quinquennal. Un tel niveau de développement ne peut qu’avoir des retombées positives sur l’économie estime Barings et entraîner une hausse proportionnelle de la demande pour une gamme de biens et de services. Par exemple, en 2013, on trouve 78 véhicules pour 1000 habitants en Chine, contre 170 au Brésil, 300 en Russie et 800 aux Etats-Unis.

William Fong, Gérant du Baring China Select Fund et Director of Asian Equities explique : «  Il nous parait clair que l’économie chinoise va continuer à bénéficier du développement urbain et social, ceci représentant selon nous un des principaux moteurs d’une solide croissance pour la prochaine décennie. Les dernières analyses nous laissent penser que les meilleures opportunités d’investissement s’ouvrent à nous et ce tout particulièrement grâce aux réformes entreprises par le gouvernement pour ouvrir l’économie du pays aux investisseurs internationaux. Il existe nombre de belles entreprises, produisant des produits de haute qualité et la Chine nous semble nettement sous-évaluée comparativement à d’autres grands marchés. »

Le secteur du e-commerce va naturellement bénéficier de l’urbanisation et de l’essor de la classe moyenne. Fin 2015, les prévisions de ventes tablent sur un taux de pénétration du e-commerce chinois plus élevé qu’aux Etats-Unis. Selon Barings, le moteur de recherche Baidu, "le Google chinois" représente 80% des recherches et va largement bénéficier de cette évolution, tout comme Lenovo, le « Apple chinois » qui de plus est aussi présent en dehors de la Chine.

Les indicateurs économiques vont également dans le sens d’un meilleur environnement économique estime Barings. L’inflation est sous contrôle, notamment grâce à des prix bas sur l’énergie. Ceci donne aux autorités chinoises plus de souplesse dans les moyens pour stimuler la croissance. La hausse des exportations est positive. Les entreprises publiques sont plus conscientes des coûts, ce dont les bénéfices vont profiter.

« Le contexte macroéconomique est bien meilleur pour les investisseurs, soutenu par des réformes gouvernementales axées sur des améliorations tangibles et structurelles. Le lancement du programme Stock Connect entre Hong Kong et Shanghai nous apparait ainsi comme une évolution majeure de la part des autorités chinoises et vient compléter le système de quotas RQFII, actuellement en expansion. Si cette initiative Stock Connect est un succès, des programmes similaires pourraient se développer sur d’autres classes d’actifs que les actions et notamment sur les obligations et sur les matières premières », conclut William Fong.

http://www.barings.com/fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation