Connexion
/ Inscription
Mon espace

Un tiers des salariés français seraient déçus par leur job

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Une nouvelle étude de Glassdoor, communauté en ligne dédiée à l’emploi et à la carrière, révèle que 32 % des salariés français occupent un emploi qui ne satisfait pas leurs attentes. 28 % regrettent de ne pas avoir posé suffisamment de questions au cours de leur entretien d’embauche, 22 % de ne pas s’être renseignés auprès des salariés de la société avant de prendre leur décision et 11 % de ne pas avoir consulté les avis anonymes en ligne des salariés.

L’étude indique également que 29 % des employés estiment qu’ils ne disposaient pas d’informations suffisantes sur leur poste quand ils l’ont accepté. On y apprend que seules 18% des personnes interrogées indiquent occuper un emploi supérieur à leurs attentes, mais les déçus sont dissuadés de quitter leur job pour chercher un meilleur poste pour des raisons variées : 

  • 36 % pensent que le marché de l’emploi est saturé,

  • 31 % pensent ne pas pouvoir trouver d’emploi qui leur convienne  parfaitement,

  • 31 % estiment que la conjoncture économique est défavorable,

  • 29 % invoquent des motifs financiers,

  • 20 % craignent de perdre des avantages en changeant de poste.

Créé en 2007, Glassdoor propose des avis anonymes sur plus de 325 000 entreprises à travers 190 pays. Aujourd’hui, Glassdoor propose aux chercheurs d’emploi de l’hexagone de consulter plus de 100 000 offres d’emploi, et informations sur plus de 3000 entreprises en France, incluant des grandes entreprises comme Airbus, BNP Paribas ou TOTAL.

Source : http://www.glassdoor.fr/index.htm

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...