Connexion
/ Inscription
Mon espace

Simplification en vue pour la Loi ALUR

ABONNÉS

Alors que le projet de loi relatif à la simplification de la vie des entreprises entre en débat au Sénat, la loi ALUR, selon la FNAIM, devrait bénéficier de mesures de simplification.

La FNAIM, accompagnée des principaux réseaux immobiliers, note avec satisfaction que ce projet s’appliquera également à la loi ALUR. Le secrétaire d’Etat chargé de la Simplification, Thierry Mandon, avait souligné que « sans remettre en cause les objectifs de transparence et de bonne information poursuivis par la loi ALUR », le gouvernement souhaitait « alléger des dispositions initialement prévues qui peuvent apparaître lourdes ou différer des transactions ».

Le ralentissement des transactions : le poids des nouvelles obligations

L’ensemble de la profession, FNAIM en tête, a alerté les pouvoirs publics sur l’article 54 de la loi ALUR qui listait un ensemble de documents à annexer à l’avant-contrat. Cet article avait pour objectifs d’informer et de protéger les acquéreurs d’un bien en copropriété en obligeant les vendeurs à annexer près de quinze documents au compromis ou à la promesse de vente. Il a surtout compliqué les démarches de ventes et d’achats.
En effet, tout défaut de présentation d’un seul des documents prévus dans la loi est susceptible d’entraîner l’annulation pure et simple de la vente ; avec un délai de rétractation de sept jours qui continue de courir aussilongtemps que toutes les pièces n’auront pas été notifiées ou remises en main propre à l’acquéreur.
«Le risque de ralentir et d’alourdir le processus des ventes immobilières s’est malheureusement confirmé. La FNAIM a de nombreuses fois souligné l’insécurité juridique pour le vendeur et l’acquéreur qu’induisait cette disposition, constate Jean-François Buet, Président de la FNAIM. Pouvoir procéder par ordonnances comme le prévoit le projet en débat me semble correspondre à l’urgence de la situation ».

Revenir simplement à « la surface Carrez »

La FNAIM avait demandé de revoir l’obligation de fournir un mesurage de la surface habitable du lot de copropriété, en sus de la superficie privative dite « surface Carrez ». Cette double obligation de mesurage augmentait les risques de contentieux. Sur ce point, le gouvernement semble avoir entendu les professionnels en proposant de revenir sur cette obligation. « En proposant inlassablement des solutions et en siégeant activement au Conseil National de la Transaction et de la Gestion Immobilières, nous pensons que les professionnels doivent inspirer les pouvoirs publics sur cette priorité gouvernementale », conclut Jean-François Buet.

http://www.fnaim.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...