Connexion
/ Inscription
Mon espace

Valls passe à l’offensive pour relancer le logement

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Pour Meilleurtaux.com, il faut lutter contre les effets contre-productifs des lois du début du quinquennat

Face aux chiffres désastreux de la construction, baisse de 20% des permis de construire en mai, 8,5% pour les mises en chantier, le gouvernement a finalement dû se rendre à l’évidence : la politique du gouvernement menée depuis le début du quinquennat Hollande est un échec.

Les raisons sont multiples et l’ensemble de la profession s’accorde sur le sujet, les normes de constructions sont trop strictes et trop couteuses, la Loi Duflot, la Loi Alur plutôt que d’encourager les investisseurs ont produit l’effet inverse « la stigmatisation répétée des propriétaires bailleurs et la victimisation permanente des locataires par l’ancienne Ministre du logement ont clairement rebuté les potentiels acheteurs investisseurs » Explique Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole de Meilleurtaux.com « Or nous savons que pour qu’un marché soit fluide, il ne faut pas opposer en permanence les uns et les autres, la construction ayant besoin de ces investisseurs. » Ajoute Hervé Hatt, Président de Meilleurtaux.

Face à ce constat partagé, le Premier Ministre va proposer de nouvelles mesures, notamment : relever les plafonds de loyer dans certaines zones (dispositif Duflot), ajustement de la GUL (Garantie Universelle des loyers) pour que le dispositif soit moins couteux et aménagement du Prêt à taux Zéro avec retour notamment dans l’ancien dans certaines zones rurales sous réserve de travaux.


Les nouvelles mesures sont-elles dans le bon sens ?

« Si certaines mesures semblent aller dans le bon sens, notamment les mesures de simplifications des normes de construction, certaines ne vont pas encore assez loin ou sont même assez déconnectées de la réalité du marché » estime Hervé Hatt, Président de Meilleurtaux « En effet, le retour s’il est confirmé, du prêt à taux zéro dans l’ancien mais principalement dans les zones rurales, alors que la demande des jeunes accédants à la propriété est sociologiquement et logiquement concentrée dans les grandes agglomérations, dénote d’un profond décalage avec les réels besoins car les jeunes cherchent à s’installer dans les centres villes là où se trouve lactivité économique et surtout les emplois. » remarque Maël Bernier.

« Ce sont donc dans les zones dites tendues classées A que les primo-accédants ont le plus besoin d’aides pour financer l’acquisition d’un premier logement, là où les prix sont les plus élevés », conclut Hervé Hatt.

En savoir plus : www.meilleurtaux.com

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...