Connexion
/ Inscription
Mon espace

Cette année, les DAF français sont optimistes

BE - Culture & Société
ABONNÉS

62% d’entre eux anticipent une croissance modeste ou substantielle cette année, contre seulement 39% en 2013, selon ledernierBaromètre American Express/ CFO Global Business Spending Monitor 2014.
Après être restés des années en retrait, les directeurs financiers européens sont maintenant plus enthousiastes sur les perspectives économiques de 2014, un renversement de situation économique également partagé par l’Inde et le Mexique.

En Europe, 72% des directeurs financiers ont le même écho pour 2014 qu’ils perçoivent comme une année d'expansion :

- Le Royaume-Uni en tête à 93%.

- En Allemagne, 74% des DAF prévoient une croissance économique modeste ou substantielle à prendre au cours des douze prochains mois ;

- En Espagne, ils sont 69%.

 

Malgré une croissance modeste et des taux d'intérêt relativement faible, la prudence reste de mise : ainsi,  57% des directeurs financiers français projettent de bien contrôler les dépenses et les investissements et 19% seulement déclarent avoir mis en place un plan d'investissement et de dépenses conséquent.

En matière de recrutement, la France continue de s'en tenir à la culture de l'épargne adoptée lors de la crise : seulement 55% des directeurs financiers français prévoient  d’allouer le même montant de dépenses cette année, alors que 45% pensent moins se focaliser sur ce poste.

Ils montrent toutefois un appétit significatif pour des investissements permettant de soutenir une croissance à long terme, avec des augmentations de dépenses pour :
-  rester compétitif 71%
-  l’innovation et la transformation de l'entreprise 71%
-  mieux répondre aux besoins des clients 65%
-  l’acquisition de nouveaux marchés 62%

Concernant le poste ‘Voyages’, 67% des répondants français indiquent qu'ils ont l'intention de dépenser autant voire plus cette année et 86% partagent le sentiment que les dépenses de Voyages sont importantes ou essentielles à la réussite de leur entreprise. Des affirmations logiques : Asie, Europe, Moyen-Orient et Afrique constituant les régions prioritaires en termes de conquête commerciale.

 

Evolution du rôle du DAF

Le climat économique a remodelé la fonction financière au sein des entreprises, d’où l'évolution du rôle d'expert financier à celui de conseil en business stratégique. Pour 86% des répondants, les perspectives financières sont soit un facteur d'influence ou un facteur déterminant pour des décisions opérationnelles et stratégiques. Enfin,  67% estiment que le management de leur société a désormais une bonne compréhension de l’impact financier des décisions prises pendant une crise.

www.americanexpress.com/corporate

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation