Connexion
/ Inscription
Mon espace

« Les réseaux sociaux sont une réalité que les entreprises ne peuvent négliger voire ignorer »

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Selon l’enquête* réalisée par Robert Half, spécialiste mondial du recrutement, 57% des entreprises en France ne disposent pas de charte ou de réglementation contractuelle régissant l’usage privé des réseaux sociaux par leurs collaborateurs/trices. A noter que les organisations relevant du secteur public sont plus nombreuses (69%) que celles du privé (53%) à n’avoir aucun cadre défini en la matière.

Les réseaux sociaux sont devenus à la fois une passerelle entre la vie professionnelle et la vie privée et une plateforme d’expression des salariés sur leur travail, leur entreprise. Deux conséquences pour les organisations :

- L’utilisation privée des réseaux sociaux (Facebook, Twitter…) sur lieu de travail reflète la perméabilité croissante entre les sphères professionnelle et personnelle. Ces réseaux assurent le lien avec l’entourage amical ou familial, les centres d’intérêts… etc. Etre connecté est devenu une « occupation » à part entière. Mais cet usage privé peut avoir des conséquences en termes de productivité. Il est susceptible de motiver des questions légitimes tant de la part des employeurs, que d’employés non connectés : à partir de combien de temps d’utilisation passe-t-on de la parenthèse tolérée à la pause comptée, réglementée ? Sur quelles bases ?

- Du fait de cette perméabilité entre vie professionnelle et privée, les réseaux sociaux servent aussi de terrain d’expression des salariés sur leur entreprise, leur travail voire leur collègues. Cette expression pose des problématiques éthiques et contractuelles.

Pour Olivier Gélis, Directeur Général de Robert Half France : « Les réseaux sociaux sont une réalité que les entreprises, quelle que soit leur taille, ne peuvent négliger voire ignorer. Les enjeux de productivité, de confidentialité, de respect de l’entreprise et des personnes ne sont pas anecdotiques. Si toute interdiction totale ou toute censure semble aussi illusoire que contreproductive, il est important de disposer d’une règle claire et simple pour éviter toute ambiguïté, toute difficulté. Pour être bien comprise et acceptée, cette décision doit s’accompagner d’une sensibilisation. En effet, tous les salariés n’ont pas nécessairement pleinement conscience des enjeux et des impacts d’une utilisation privée inappropriée des réseaux sociaux sur leurs lieux de travail ou concernant leur entreprise »

*Enquête Robert Half menée par un institut de sondage indépendant en décembre 2013 auprès de 200 Directeurs et Responsables des Ressources Humaines d’entreprises en France. www.roberthalf.fr

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...