Connexion
/ Inscription
Mon espace

« Les Franciliens et le logement » : entre insatisfaction et contradictions

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Si le sondage* de la FNAIM du Grand Paris** révèle une insatisfaction des Franciliens face à la politique du logement en Ile-de-France, il met aussi en lumière de nombreux paradoxes et clivages concernant leurs attentes. Principaux intéressés, les futurs maires ont du mal à se démarquer sur la politique du logement alors même qu’ils sont des acteurs de premier plan.

Parmi les 64% de Franciliens qui se déclarent insatisfaits quant à la politique du logement en Ile-de-France, on retrouve les CSP+, les Franciliens habitants en appartement et les actifs ayant plus de 2 heures de trajet quotidien.
En revanche, « l’effet proximité » joue à plein : 53% sont satisfaits et se montrent moins critiques sur la situation du logement dans leur propre commune.

Si 60% des Franciliens attendent que les candidats aux élections municipales prennent position en priorité sur ce sujet (69% pour les moins de 35 ans et 70% pour les Parisiens), en revanche, des contradictions apparaissent sur les solutions à apporter.

56% se déclarent prêts à allonger leur temps de transport pour un logement plus grand et / ou moins cher. Au contraire, 69% de Parisiens sont plutôt en faveur du temps de transports logement/travail plus court dans un logement plus petit et / ou plus cher, de même que les habitants du Val de Marne à 53%.

36% déclarent être prêts à déménager du fait du développement de plusieurs lignes de métro dans le cadre du Grand Paris Express. La révolution des transports en marche en Ile-de-France pourrait donc durablement modifier les comportements vis-à-vis du logement. Le « Paris intra-muros » pourrait peu à peu laisser place à une multitude de centres qui redessineraient progressivement la carte du logement en Ile-de-France.

* Enquête réalisée par Harris Interactive du 5 au 11 mars 2014. Échantillon de 1 001 individus représentatifs de la population francilienne âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

** FNAIM du Grand Paris. L’organisation syndicale représente en Ile-de-France, hors Seine et Marne, 1 800 professionnels de l’immobilier qui gèrent 2 200 cabinets et succursales, soit un CA de plus d’1 Mds€. La Chambre est spécialisée dans 13 métiers différents de la transaction, de la gestion, de l’expertise et du conseil. Trois de ces métiers sont règlementés par l’Etat : la transaction, l’administration de biens et syndics de copropriété.

Accéder à l’intégralité de l’étude 

www.lamaisondelimmobilier.org/sondage-les-franciliens-et-le-logement/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...