Connexion
/ Inscription
Mon espace

[Point de vue] Le capitalisme est-il bien moral ?

BE - Culture & Société
ABONNÉS

 

Le capitalisme consiste à investir de l'argent dans des entreprises pour en obtenir un profit, ce qui génère des créations d'emplois, des richesses et des exportations ! Quoi de plus moral ?

Par contre, ce qui est immoral, c'est la corruption qui existe dans le capitalisme et qui doit le plus possible être extirpée.

En sachant toutefois que cette corruption existe aussi dans le socialisme, le communisme et les systèmes aristocratiques.

En fait, à bien y réfléchir, le problème n'est pas le système. Le problème, c'est, et ce sera toujours, l'Homme…

En effet, imaginez un système communiste où tout le monde serait solidaire, où chacun d'entre nous rechercherait avant tout le bien d'autrui. Un tel système communiste, au lieu de représenter l'horreur stalinienne, serait extrêmement agréable à vivre.

Le même problème se présente concernant l'argent. On dit qu'il corrompt et qu'il salit tout. Mais si les billets de banque pouvaient parler, ils pourraient dire : "Ne nous utilisez pas comme pots-de-vin ni comme monnaie d'échange contre de la drogue, mais construisez grâce à nous des hôpitaux, des écoles, des universités et des centres de recherche !".

Là encore, le problème n'est pas l'argent, mais l'homme et son comportement…

En fait, Pascal, le célèbre philosophe qui vivait au siècle de Louis XIV, avait parfaitement raison lorsqu'il affirmait : "Les hommes se haïssent naturellement. On ne peut pas leur faire confiance.". Dès lors, l'être humain étant ce qu'il est, le capitalisme demeure "le pire des systèmes exception faite de tous les autres", car avec sa recherche de profits individuels, l'homme crée des entreprises qui génèrent richesses et emplois pour le reste de la population.

Et il en va de même avec la démocratie, cette porte ouverte sur la décadence comme l'avait pressenti Nietzsche. La décadence républicaine, nous la vivons tous les jours sans même nous en rendre compte, avec son nivellement vers le bas, son social à tout crin, ses enfants mal élevés et toutes ces personness qui ont peur de tout. Mais bien entendu, cette même démocratie représente là encore "le pire des systèmes exception faite de tous les autres".

Quoi qu'il en soit, nous ne suivrons pas Rousseau qui affirmait que "L'homme naît bon et c'est la société qui le corrompt", car en fait, c'est tout le contraire.

Observez le monde des enfants, et vous vous apercevrez que bien souvent, l'être humain naît cruel, violent et égoïste. Le monde des enfants est souvent plus agressif que celui des adultes, et sachant cela, le meilleur monde possible pour nos petites têtes blondes reste une démocratie correctement pensée et appliquée.

 

                                                                                      Didier Maurin

 

Didier Maurin est spécialiste du conseil en investissements financiers en France et à l’international depuis 26 ans. Il est fondateur et gérant indépendant depuis 21 ans de Didier Maurin Finance, Société de Conseil en Gestion de Patrimoine située à Paris et en Lorraine, et de Katleya Gestion, Société de Gestion de Fortune basée à Genève, depuis 2005. Il développe chaque mois dans sa lettre financière à destination de ses clients et abonnés son point de vue d’expert, parfois incisif, sur le monde économique et ses conseils avisés d’investissements.

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...