Connexion
/ Inscription
Mon espace

Il est urgent de relancer la primo-accession à la propriété

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Pour Capfi, si la bonne performance réalisée par le crédit immobilier en 2013 est une satisfaction, elle ne doit pas occulter les difficultés que rencontrent de plus en plus de ménages désireux d’acheter leur 1èr logement. « Les primo-accédants forment une composante essentielle du marché du logement, dans le neuf comme dans l’ancien. Il est urgent de leur redonner la solvabilité nécessaire à leur retour sur le marché »a rappelé Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de Cafpi.


2013, meilleur que prévu

Malgré un nombre de ventes (ancien et neuf) en retrait par rapport à 2012, le volume de crédits accordés a augmenté de 16,5%, passant de 120 à 140 Mds€.
Le montant des crédits immobiliers négociés par l’intermédiaire de Cafpi a progressé de plus d’un tiers entre 2012 et 2013, passant de 4,49 à 6 Mds€. Des bons résultats s’expliquent par le niveau historiquement bas des taux d’intérêt.


2014, perspectives moins favorables

« Le risque de remontée des taux, la hausse des frais de notaire et le déficit de construction de logements neufs, notamment, nous amènent à pronostiquer un net recul de la production de crédits en 2014 », regrette Philippe Taboret.
Préoccupé par les taux d’intérêt, Capfi renouvelle son alerte : « Le changement de politique monétaire aux Etats-Unis aura des répercussions sur les taux d’intérêt en Europe. Mécaniquement, le crédit immobilier en subira le contrecoup. »

Exclusion des primo-accédants : un renchérissement du coût du crédit aurait pour conséquence de les exclure encore plus. Or, ceux-ci ont déjà massivement renoncé à leur projet d’acquisition : alors qu’ils étaient 48% début 2012, ils n’étaient plus que 37% fin 2013. A chaque remontée des taux de 25 points de base, la capacité d’emprunt diminue : à mensualité et durée identiques, le primo-accédant disposera de 178 693€ s’il emprunte à 3,10%, contre 163 596€ à 4,10%. Autrement dit, 100 points de base en plus, c’est une pièce en moins…

Rouvrir le PTZ à l’ancien : alors depuis 2012 le prêt à taux zéro est réservé à l’acquisition dans le neuf, pour Cafpi, la réouverture du PTZ dans l’ancien est indispensable afin de permettre aux primo-accédants de réaliser leurs projets logement, mais également afin de soutenir l’activité, et donc l’emploi, dans les services et le bâtiment.

« Le financement aidé de l’accession à la propriété est un moteur de l’activité économique et un vecteur de recettes fiscales », conclut Philippe Taboret.

www.cafpi.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...