Connexion
/ Inscription
Mon espace

Système de résolution bancaire unique : les députés adoptent leur position

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Un projet législatif voté par la commission des affaires économiques prévoit que la Commission soit habilitée à décider d'apporter un soutien à une banque. 
Le vote établit la position de négociation du Parlement européen sur le mécanisme de résolution bancaire unique - un système qui doit devenir un pilier central de d'union bancaire de l'UE et qui doit établir une autorité et un fonds européens pour venir en aide aux banques en difficulté, sans que le contribuable soit le premier ou seul point de chute pour couvrir les coûts.


Une procédure de prise de décision simple

Les députés ont choisi un système de décision dans lequel le rôle de chaque acteur dans une résolution bancaire serait clairement spécifié et la pression politique écartée.
Le superviseur serait la seule entité habilitée à proposer d'initier une résolution. Le Conseil de résolution unique, composé de représentants des autorités de nationales de résolution et d'autres acteurs, évaluerait alors cette proposition et suggèrerait le lancement d'une procédure par la Commission. La Commission prendrait alors la décision officielle de lancer une procédure de résolution et déciderait des détails de son exécution.
La marge d'appréciation de la Commission pour adopter des décisions différentes de celles préconisées par le Conseil de résolution unique sera quelque peu réduite par rapport à la proposition initiale.


Un fonds de résolution unique crédible

En 10 ans, un fonds de résolution européen devrait être opérationnel, alimenté par des contributions des banques et représentant 1% des dépôts couverts. Ce fonds serait mis en place dans le cadre législatif défini par les traités européens. Au cours des 10 premières années, jusqu'à ce que le fonds atteigne son niveau cible, il pourrait être financé par des prêts d'un "instrument public européen", suggèrent les députés. Cela comprendrait, par exemple, des prêts issus du Mécanisme européen de stabilité ou encore du budget de l'UE.


Toutes les banques

Les députés ont soutenu la proposition de la Commission d'inclure dans ce système de résolution toutes les banques établies dans les États membres participants. À la différence du mécanisme de supervision européen, qui ne couvre que les plus grandes banques.


Plus de responsabilité

Les députés ont renforcé le contrôle du système de résolution, en se basant sur le modèle de supervision bancaire de la BCE. L'approbation du Parlement sera donc nécessaire pour nommer le directeur exécutif de la Commission de règlement et le directeur exécutif adjoint, et des audiences régulières avec eux seront organisées. Les règles de transparence et d'accès aux documents seront également calquées sur celles en place pour le superviseur bancaire BCE. Les députés ont également accru le rôle des parlements nationaux dans le système.

 
Prochaines étapes

Les négociateurs du Parlement ont maintenant une position de départ pour leurs discussions avec les États membres. Le Conseil devrait approuver sa position de négociation dans les prochains jours, afin que les négociations entre les députés et la Présidence grecque du Conseil puissent commencer en Janvier.

www.europarl.europa.eu

 

Soyez acteur de la finance responsable ! 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...