Connexion
/ Inscription
Mon espace

La GUL : chronique d’une mort annoncée et … d’une résurrection

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Pour la Chambre des propriétaires « La GUL, mesure phare de la loi Duflot, est une hérésie. Le Gouvernement veut créer une énorme machine administrative pour 2% des loyers environ. »

L’idée, en fait politique, est d’interdire les expulsions.
Personne, et surtout pas les propriétaires, ne se réjouit de voir une famille expulsée de son logement, sauf que personne n’a trouvé de véritable solution ni en France, ni ailleurs. La France se caractérise déjà par des délais exceptionnellement longs qui ne peuvent que rebuter propriétaires et investisseurs immobiliers.

Ensuite, il a bien fallu travailler sur le financement d’un système destiné à générer des coûts explosifs. Nous l’avons clamé dès le départ, bien seuls à l’époque, mais rejoints ensuite par tous ceux qui voulaient bien regarder le sujet sans a priori idéologique. Face à ce coût, l’idée a alors été de mettre des barrières : franchise, fichier de mauvais payeurs, recouvrement « musclé », etc… mais alors le remède est pire que le mal. On voyait difficilement les apôtres « du logement pour tous » (si possible gratuit) accepter de telles mesures.

 

Et si on revenait au bon sens ?
Il suffirait d’instituer une garantie, à coût partagé entre le propriétaire et le locataire, mais limitée aux « accidents de la vie » (chômage, incapacité, maladie grave, séparation avec le conjoint). Cette assurance serait obligatoire (comme pour l’assurance auto), confiée aux assureurs professionnels avec le libre choix du bailleur ; et permettant de régler 50% des cas de difficulté de paiement des loyers. Les autres cas relèveraient de l’assurance facultative.
Une solution de bon sens, nous semble-t-il ; pour plaire au Gouvernement, il ne lui manque que le terme « universel » dont on comprend bien qu’il est trop loin de la réalité.

Le sujet central est celui de la pénurie de logements dans les zones tendues. Pour apporter des solutions, l’Etat, qui ne peut pas dépenser davantage, doit mobiliser les capitaux privés en les incitant à investir dans le locatif. Il doit envoyer des signaux positifs, ce qu’il ne fait pas avec la GUL.

Cette mesure envisagée, mais fort probablement abandonnée, s’ajoute à toute une série de dispositions fiscales et législatives défavorables aux propriétaires, lesquels n’ont pas tardé à réagir en baissant leurs investissements dans le logement.


Les capitaux ne reviendront vers le logement qu’à trois conditions :
- engagement ferme de stabilité juridique et fiscale,
- aménagement des dispositions les plus pénalisantes de la loi Duflot,
- amélioration de la fiscalité.


Espérons que le gouvernement, après avoir exploré des voies incertaines, revienne aux réalités.


*La Chambre des Propriétaires. Première association de défense et de services pour les propriétaires et copropriétaires, La Chambre des Propriétaires conseille près de12 000 propriétaires, pour tout ce qui concerne la copropriété, la location, la gestion et l’optimisation d’un patrimoine immobilier.
www.chdp.asso.fr

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...

BE - Culture & Société
ABONNES
TOP 5 des métiers à impact qui recrutent en 2019.

 Les métiers du Développement Durable et de la RSE ont  le vent en poupe !Répondant aux desiderata d'une génération en quête de sens d'une part, et aux nouveaux enjeux et nouvelles obligations législatives des entreprises françaises d'autre part, ces carrières - plus nombreuses et plus riches - ne cessent d'attirer un public toujours plus large. Birdeo, cabinet leader en recrutement et chasse de tête spécialisé dans le Développement Durable, a analysé les besoins exprimés par ses 200 clients,...