Connexion
/ Inscription
Mon espace

Observatoire des charges de copropriété des immeubles de Paris

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

La FNAIM Paris Ile de France* publie son Observatoire des charges de copropriété du Grand Paris à destination des professionnels, des responsablesde copropriété et des consommateurs.
En reposant sur des données comptables (et non surdu déclaratif) et des critères objectifs, transparents, vérifiables et opposables, cet outilpermet de connaître avec précision la répartition des charges de copropriété dans lesimmeubles de Paris. Pour les prochaines éditions, l’Observatoire, qui sera étendu à lapremière et deuxième couronne d’Ile de France, permettra de connaître les évolutions descharges pour chaque poste.

Ont été retenus pour cette analyse :

- Trois types d’immeubles : Haussmanniens (68,7% de l’échantillon), immeubles postérieurs à 1960 (18%) et les immeubles intermédiaires construits entre 1918 et 1960 (13,25%).

- Les données émanent des chiffres comptables validés par les AG, et dont l’anonymat comme la provenance sont garanties parun huissier de justice.

- Un important volume d’informations, les adhérents de la FNAIM Paris Ile-de- France représententant 1 776 immeubles, soit 39 748 lots.

- Le calcul des charges présenté en masse, par lot et au m² assuré. Les parties communes qui contribuent à la valeur totale d’un immeuble et à sa spécificité sont donc également prises en compte.


Au total, on constate que les charges moyennes sont de 2 167,54€ par lot et de 32,90€/m², dont cinq postes ont été analysés :

- Chauffage collectif : présent dans 30,5% des immeubles de Paris (24% dans les immeubles Haussmanniens, 38% des immeubles construits entre 1918 et 1960, et 50% des immeubles postérieurs à 1960), le chauffage collectif représente une charge moyenne de 720€/lot (6,20€ /m²).

- Ascenseur : alors que 74% des immeubles Haussmanniens possèdent un ascenseur contre 55% des immeubles Parisiens construits entre 1918 et 1960 et 81% des immeubles postérieurs à 1960, les charges liées à l’ascenseur représentent en moyenne 182,85€/lot (2€/m²).

- Assurance : l’assurance représente en moyenne 150,26€/lot (1,64€m²) assuré.

- Entretien : 30% des immeubles parisiens bénéficient de la présence d’un gardien, 20% recourent à un employé d’immeuble et 50% à des sociétés extérieures. La part du gardien représente en moyenne 970€/lot (13,10€/ m²).

- Honoraires de syndic : moyenne de 155,20 €/lots (1,70€/m²).

*FNAIM Paris Ile-de-France L’organisation syndicale représente en Ile-de-France 1 800 professionnels de l’immobilier, spécialisésdans 15 métiers différents de la transaction, de la gestion, de l'expertise et du conseil. Trois de ces métiers sont réglementés par l’Etat, il s’agit de la transaction, de l’administration de biens et des syndics de copropriété.

www.lamaisondelimmobilier.org


 

Le nouveau média consacré à l'investissement immobilier

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Les taux bas se maintiennent

La météo des taux de Cafpi  Comme pressenti, les taux de crédit immobilier restent bas en ce début d'année : en janvier les taux effectivement pratiqués ont été de 0,84% sur 10 ans, 1,09% sur 15 ans, 1,29% sur 20 ans et 1,50% sur 25 ans. « Le maintien des taux à ce bas niveau permet à l'activité de se maintenir en janvier. On assiste d'ailleurs à une situation exceptionnelle avec des taux qui se maintiennent au niveau de l'inflation. Cette situation devrait perdurer dans les mois à venir »,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Explosion des encours de crédits immobiliers : merci les taux bas !

Selon la Banque de France, l'encours de crédits immobiliers avait atteint 1 003 Mds€ à fin novembre 2018. Un chiffre jamais atteint auparavant et qui représente l'équivalent de la moitié de la dette de l'État. Ce chiffre record s'explique bien évidemment par les taux de crédits immobiliers très bas qui poussent toujours les emprunteurs à emprunter massivement et ce, même malgré l'augmentation des prix de l'immobilier. « Aujourd'hui le crédit immobilier reste le seul outil de captation de...