Connexion
/ Inscription
Mon espace

L'entreprise, un des derniers repères - sondage J'aime ma boite - Opinion Way

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

A l’heure où Fleur Pellerin, Ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif, chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Innovation et de l'Economie numérique, est la marraine de la nouvelle édition de la Fête des Entreprises "J’aime ma boîte", 69 % des Français pensent clairement que le Gouvernement n’est pas proche des entreprises. Toutefois 53% des interviewés sont de Gauche lorsqu’ils pensent que oui, contre 14% de Droite. On retrouve là un clivage idéologique que ne partage pas l’ensemble des Français dans son propre rapport à l’entreprise…

C’est le résultat du sondage « J’aime ma boîte – Opinion Way » édité à l’occasion du 10e anniversaire de la Fête des Entreprises, où salariés et dirigeants se retrouveront ensemble pour partager des moments conviviaux le jeudi 17 octobre. Un sondage réconfortant car les Français semblent assez solides dans leur jugement et finalement assez peu sensibles à ce que les médias et les hommes politiques décrivent de la vie en entreprise.

Parmi les grands enseignements du traditionnel baromètre, 73% des Français déclarent aimer leur boîte : un score en augmentation de 6 points par rapport à l’année dernière, avec la satisfaction comme moteur (intérêt du travail, relation avec les collègues, ambiance…). Ils sont même 78% à affirmer qu’ils aiment leur travail.

Une très large majorité (85%) déclare « qu’il faudrait valoriser davantage les entreprises » alors que 70% estiment que « leur relation avec leur boîte n’a pas grand-chose à voir avec ce qu’ils entendent dans les médias ! ».

La crise semble assez déconnectée de cette relation personnelle à l’entreprise. Les Français ne voient pas spontanément de grand changement (37%) lié à la période économique, même si 42% reconnaissent que la pression est supérieure ; pour autant ils sont 12% à être plus motivés de ce fait, et 28% à penser que cela a renforcé le dialogue et l’esprit d’équipe.

On ne se fait pas d’illusion non plus : « si ma boîte s’en sort » pour 35% c’est tout simplement grâce au secteur d’activité qui est porteur ! Pour 28%, c’est grâce à son équipe et à soi-même ; quant au patron et au management, cela n’entre en compte que pour 14% d’entre eux. Les mesures politiques n’apparaissent comme utiles que pour 12%. Le bonnet d‘âne revient aux banques qui n’ont été efficaces que pour 3% des Français.

Voici le top 5 du pire collaborateur : à la question « qu’est-ce qui vous irrite le plus chez un collaborateur » on retrouve l’hypocrite (53%), le lèche botte (35%), celui qui colporte des bruits de couloirs (35%), celui qui a une hygiène douteuse (26%) et ils sont 24% à ne pas supporter non plus le collègue qui s’approprie les idées des autres.

Ce sondage corrobore finalement les études déjà réalisées, révélant que l’entreprise est l’un des derniers repères face à une période de mutation intense forcément inquiétante. Il est également important de voir que les salariés ont confiance en eux pour se sortir des difficultés économiques.

Pour en savoir plus : les résultats complets du sondage


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...