Connexion
/ Inscription
Mon espace

[Innovation] Comment les appareils mobiles deviennent des portefeuilles portables

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Par Eddie Wiseman, directeur en charge des établissements financiers EMEA chez Equinix.

Changer les habitudes des utilisateurs

La mise en place de systèmes de paiement par des sociétés telles que Starbucks (ainsi que d'applications et de services d'e-commerce par de grandes enseignes bancaires) montre à quel point le côté pratique du paiement mobile séduit les utilisateurs. Beaucoup de magasins et de banques s'efforcent de livrer la meilleure expérience possible en matière de services de paiement, mais, selon Eddie Wiseman, pour y parvenir, c'est le processus tout entier qui doit disparaître.

Hailo en est un parfait exemple : ce service permet de trouver et d'embarquer dans un taxi londonien à proximité, puis de recevoir un reçu instantané par mail une fois arrivé à destination, tout cela en seulement deux touches sur mobile. Le règlement se fait automatiquement et sans processus physique.

Ce commerce « omni-canal » est amené à faire l'objet d'efforts de plus en plus importants avec l'évolution technologique
Les utilisateurs pourront recommander des articles sur les médias sociaux, les consulter en ligne, et recevoir des bons de réduction ou des remises à leur entrée dans un magasin.
Ils pourront également être dirigés vers l'emplacement de l'article en magasin et l'acheter instantanément sans avoir à faire la queue en caisse, ou créer un mémo sur leur téléphone en vue d'un d'achat ultérieur.
Les sociétés internationales de services de paiement telles que YESPay International sont les chefs de file de cette révolution permettant d'effectuer ce type de transactions pratiques de façon sécurisée sur un téléphone mobile, que le client réalise l'achat dans une boutique physique ou ailleurs.

 

Risques et sécurité

Les performances et la sécurité des connexions réseau aux fournisseurs de services de paiement et à d'autres services (comme les sites de médias sociaux) sont essentielles. L'accès au service doit absolument rester à la fois pratique, fiable et sûr pour les utilisateurs quel que soit leur emplacement. Pour cela, il faut impérativement mettre à la base une infrastructure technologique fiable et solide pouvant à son tour soutenir le réseau mobile et les autres systèmes qui permettent la livraison du service.

Le datacenter, l'installation hébergeant et sous-tendant ces services, est quasiment la colonne vertébrale de cette infrastructure technologique, et beaucoup de grandes banques gèrent encore le leur jusqu'à aujourd'hui. Ici, les problèmes apparaissent lorsque l'infrastructure technologique devient obsolète. L'informatique n'étant pas le cœur d'activité des banques, l'investissement dans de nouvelles technologies n'est donc pas toujours une priorité.

Pour accéder et se connecter au cloud, à des fonctionnalités d'analytique, aux médias sociaux et aux autres services nécessaires au commerce omni-canal, il est important de disposer d'un point de rencontre moderne et sécurisé.

Les fournisseurs de services de paiement doivent également respecter des normes de sécurité telles que les normes PCI-DSS, des standards établis par le Conseil des normes de sécurité PCI afin de s'assurer que les entreprises gérant des données de cartes bancaires ne mettent pas en péril les informations de leurs clients. Les datacentres Equinix respectant les normes PCI-DSS, les entreprises proposant des services de règlement sont donc assurées d'opérer selon un ensemble sécurisé de mesures approuvées par les normes de l'industrie.

Quand on parle de sécurité, on pense souvent à la protection virtuelle, mais la sécurité physique vis-à-vis des menaces externes est également importante. Les datacentres indépendants modernes sont construits en respectant les mesures et les normes les plus récentes en matière de sécurité. Outre un système de vidéosurveillance et de patrouilles piétonnes, la technologie d'identification biométrique est également utilisée afin d'empêcher que les données des utilisateurs tombent entre de mauvaises mains.

 

La différence entre les pays développés et en voie de développement

Pour ces deux types de pays, les risques sont, dans l'ensemble, les mêmes. Les données des clients doivent être protégées de l'achat par le client au moment où ce paiement parvient au commerçant. Les solutions utilisées pour permettre d'effectuer des paiements dépendront des infrastructures existantes.

Dans les pays développés, les fournisseurs développent des applications plus complexes utilisables sur smartphones, tandis que dans les pays en voie de développement, les efforts sont concentrés afin de proposer des solutions fiables et  sans charges excessives.

Au Kenya, par exemple, il n'existe aucune infrastructure financière que l'on pourrait qualifier de bien établie, mais il existe des réseaux mobiles complexes. M-Pesa est un système de micro financement sur mobile livré par Vodacom et Safaricom. Les utilisateurs peuvent effectuer des transferts de fonds, des dépôts ou des retraits d'argent grâce à un simple appel ou via SMS.

Des mesures de sécurité sont en place tout le long du processus de paiement, de l'activation au règlement, afin d'assurer un transit sécurisé des données et de l'argent des clients.

 

www.equinix.com

 


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
« GO ! Épargne entreprise », une offre d'épargne salariale pour les PME et les ETI

Lancée par le Groupe Henner, Cedrus Partners et Sanso IS, en partenariat avec l'assureur AXA, cette nouvelle offre se distingue par sa transparence et sa simplicité d'utilisation. Elle englobe 3 solutions d'investissement intégrant une composante liée au développement durable. Sans droits d'entrée ni frais de tenue de compte pour les salariés concernés, ce nouveau dispositif d'épargne salariale a pour vocation d'être clé en main pour les entreprises. Voté en première lecture à l'Assemblée en...