Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’aïkido : un sport de combat « non-violent »

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

L’aïkido – littéralement voie des concordances des énergies – est un sport de combat japonais qui a été inventé en 1925 par Morihei Ueshiba. Ce dernier a fait une synthèse des différentes formes de combats qu’il a pu observer pour élaborer une discipline de démonstration visant à se défendre en préservant l’intégrité de son adversaire. Quatre termes synthétisent correctement la philosophie de l’aïkido: nature, culture, corps et esprit.

Importée en France en 1951 par Minoru Mochizuki, l’aïkido a tout de suite été adopté par les professeurs de judo/jiu-jitsu qui ont apprécié cette nouvelle forme d’auto-défense. En 1983, la Fédération française d’aïkido, aïkibudo et affinitaires (FFAAA) voit le jour. Elle fête donc cette année son trentième anniversaire et compte près de 800 clubs et 25 000 licenciés.

L’aïkido se pratique pieds nus avec une tenue particulière : une veste de kimono, une ceinture, un « hakama » (l’habit traditionnel japonais qui ressemble à une jupe culotte) et, le cas échéant, une arme en bois. Comme au judo, la salle où se pratique l’aïkido est appelé dojo.

Bien que ce soit un sport de combat, l’aïkido s’appuie sur le principe de la non-violence. En effet,  l’objectif est d’exécuter des techniques d’attaque et de défense au moment opportun, tout en, rappelons-le, préservant l’intégrité de son adversaire. Ici, le maître-mot est donc harmonie. On en veut pour preuve la dynamique de groupe qui amène systématiquement chaque aikidoka à apporter ses critiques lors des entrainements. L’idée est que les démonstrations soient in fine exécutées d’une manière irréprochable.

 

Le saviez-vous ?

La France est le pays où l’aïkido est le plus implanté. (Source : FFAAA)

 

Jonathan Stocker

Pour aller plus loin :

 

 

A lire également :

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Un tiers des fonctions finance a fait l’expérience de la robotisation

La suite Office dans les années 90, le déploiement d'ERP au début des années 2000, puis la réorganisation massive avec appel à l'externalisation, ou encore à la mise en place de Centres de Services Partagés, la fonction Finance a fait l'objet, en effet, de vagues successives de transformations  En France, l'année 2018 a confirmé un intérêt fort du marché de la RPA (Robotic Process Automation) qui continue de se structurer avec des acteurs qui réussissent des levées de fonds record. Mais où en...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Ecofi Investissements se convertit au tout ISR

Tous les supports qui composent la gamme de fonds ouverts d'Ecofi Investissement sont aujourd'hui gérés avec les critères de sélection ESG de l'investissement responsable et de l'investissement durable.   Trois niveaux d'intensité Pionnier de la gestion ISR en France, Ecofi Investissements, filiale du Groupe Crédit Coopératif (lequel est constitué du Crédit Coopératif, banque de référence de l'économie sociale et solidaire depuis plus de 120 ans, et de BTP Banque, établissement dédié depuis...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Amundi devient seul actionnaire de la fintech Anatec

Leader de la gestion d'actifs en Europe avec plus de 1 400 Mds€ d'actifs sous gestion, Amundi rachète la totalité du capital de la fintech Anatec, plateforme d'agrégation de conseil et d'épargne digitale développée sous la marque WeSave, dont elle détenait jusqu'à présent 49%. Cette transaction s'inscrit pleinement dans la stratégie digitale du Groupe Amundi. En élargissant sa gamme de solutions, elle renforce sa capacité à servir ses clients distributeurs avec une approche ouverte et agile,...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Rentabilité technique des organismes d’assurance-vie et mixtes établis en France

Synthèse de l'analyse de la rentabilité technique des organismes d'assurance-vie et mixtes établis en France, publiée par l'ACPR. - Le secteur de l'assurance-vie a collecté 137 Mds€ de primes en 2017 et a dégagé 6 Mds€ de résultat technique. - Les contrats d'épargne en euros continuent à représenter la plus grande partie du chiffre d'affaires (54% du total) et du résultat technique (55%). Pour autant, compte tenu de la conjoncture actuelle de taux d'intérêt, les assureurs favorisent la...