Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le CDI Intermittent, un accord gagnant gagnant

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

La conclusion de cet accord était à date contrainte puisque l’ANI du 11 janvier 2013 sur la sécurisation de l’emploi prévoyait qu’au 11 juillet 2013 la branche du travail temporaire prenait l’engagement de travailler sur la sécurisation des parcours professionnels des salariés de l’intérim, ceci afin d’être exonérée de la surtaxation des contrats courts prévus par ce même accord.

Nombre de revendications de la CFE-CGC ont été retenues et notamment l’objectif renforcé à 20 000 sur la création de véritables CDI en améliorant les conditions de l’embauche (prise de congés, qualification spécifique, reconnaissance de l’ancienneté …).

Cet accord prévoit, par ailleurs, d’affecter 0,50% (contre 0,02%) de la masse salariale à un Fonds de sécurisation des parcours des intérimaires, soit un effort de 60 M€, en faveur de l’employabilité de ces salariés.

Enfin, un véritable effort a été acté sur une majoration du SMIG en période d’intermission de 15% pour les ETAM et de 30% pour les cadres.

La CFE-CGC se réjouir de cet accord au profit des salariés de l’Intérim.

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation