Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

[Point de vue] "Au risque de jouer les Cassandre" (1ère partie)

Par Didier Maurin
Conseiller en Gestion de Patrimoine
Membre du comité éditorial Esteval Editions (voir sa biographie)

 

 

La garantie des avoirs bancaires

Au risque de jouer les Cassandre, et si vous observez de près l'actualité, vous vous apercevrez que les partis d'extrême droite et d'extrême gauche, qui montent de plus en plus dans les sondages tant en France qu'en Europe, sont fort décidés à ne pas rembourser la dette des Etats.

Dès lors, et en supposant que leurs idées soient tôt ou tard mises en application, un contrat d'assurance-vie de 100.000 euros rempli d'obligations d'Etats à 3% n'en vaudra plus que 65.000 si un jour un tiers de la dette ne devait pas être remboursée, passerait à 35.000 euros si les 2/3 de la dette étaient visés… et pourrait même valoir zéro si l'effacement total de la dette constituait l'objectif final.

La dernière fois que la France a fait faillite était sous le Directoire, il y a environ deux siècles. A l'époque, de nombreuses familles, qui avaient beaucoup prêté à l'Etat, furent complètement ruinées, et son image de marque détruite, la France a dû attendre trois décennies avant de pouvoir emprunter à nouveau.

Dans le cas de Chypre, 10% de l'épargne globale fut saisie, et pas seulement auprès des Russes, en sachant que pour les deux banques chypriotes en faillite, c'est 60% des avoirs des clients qui furent prélevés.

Mal à l'aise, les banques françaises prétendent que le "Fonds de Garantie des Dépôts" jouerait en cas de krach et garantirait vos avoirs jusqu'à 100.000 euros par banque. Toutefois le "Fonds de Garantie des Dépôts" lui-même ne couvre que 2% des avoirs des clients des banques (soit 2000€ seulement pour 100.000€ déposés) et n'est garanti que par les banques elles-mêmes.

Aucune garantie bancaire n'existe donc en France, ce d'autant que de grands groupes tels que le Crédit Agricole, la Société Générale ou BNP Paribas perdent des milliards (la Grèce notamment leur a coûté très cher).

Dès lors, l'Allemagne et le Luxembourg présentent un fort intérêt en terme de garantie bancaire, notamment en période de crise.

 

Lire la suite : "Au risque de jouer les Cassandre" (2ème partie)

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

 

Lire la suite...


Articles en relation