Connexion
/ Inscription
Mon espace
Financement
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

Solairedirect annonce une levée de fonds record de 156 millions d’euros

Solairedirect vient de conclure un ensemble de financements portant principalement sur 12 parcs solaires photovoltaïques (9 en France, 1 en Inde et 2 en Afrique du Sud) pour un total de 156 millions deuros (60 millions d’euros de capital et 96 millions d’euros de dette bancaire), une des plus importantes levées de fonds dans le monde pour des projets d’électricité solaire.

Une étape historique pour le solaire et le monde de l’énergie dans son ensemble

Les financements conclus concernent 12 nouveaux parcs solaires juste achevés ou en cours de construction (99 MW pour un total de 142 millions d’euros) et le refinancement de parcs solaires en exploitation (à hauteur de 14 millions d’euros). Les nouveaux parcs résultent d’appels d’offres gagnés par Solairedirect et/ou de contrats d’achat.

C’est une nouvelle prometteuse tant pour les pays développés engagés dans des processus de transition énergétique que pour les pays émergents aux besoins énergétiques en forte croissance. C’est aussi une très bonne nouvelle pour la filière solaire française et européenne, promise à un grand avenir au-delà des graves difficultés qu’elle traverse actuellement.

La mobilisation d’investisseurs et établissements financiers de premier rang au niveau mondial

Les financements conclus ont mobilisé des investisseurs et établissements financiers qui comptent parmi les plus puissants et les plus prestigieux à l’échelle globale et dans chacun des pays concernés :

  • Investissement en capital (projets français) : BlackRock (premier gérant de fonds à l’échelle mondiale avec 3 940 milliards de dollars sous gestion au 31 mars 2013), DIF (premier fonds d’infrastructure néerlandais) et KGAL (un des plus importants gérants de fonds allemands pour des actifs d’énergies renouvelables) ;

  • Dette bancaire (projets français) : HSH Nordbank (une des principales banques allemandes) ;

  • Dette bancaire (projet indien) : State Bank of India (première banque indienne) ;

  • Investissement en capital (projets sud-africains) : Old Mutual (première compagnie d’assurances d’Afrique australe avec 44 milliards d’euros d’actifs), J&J (groupe industriel et financier sud-africain fondé par M. Jayendra Naidoo, co-fondateur du syndicat COSATU) ;

  • Dette bancaire (projets sud-africains) : Rand Merchant Bank (une des principales banques sud-africaines).

 

La validation d’une stratégie et d’un modèle industriel et territorial

Cette levée de fonds sans précédent dans sa nature doit permettre d'appuyer la stratégie de Solairedirect dans les 3 composantes suivantes :

  • L’industrialisation du développement, de la construction et du financement de parcs solaires de taille « municipale » (5 à 20 MW) pour en minimiser les coûts et les risques tout en optimisant la performance ;

  • L’enracinement territorial par des partenariats locaux et le recours à des talents managériaux et à des financements locaux ;

  • Le contenu industriel local : grâce à des partenariats industriels (notamment avec le groupe Schneider Electric, actionnaire de Solairedirect) et/ou des usines exploitées en propre (en Afrique du Sud), Solairedirect se différencie en approvisionnant tout ou partie de ses besoins en cellules, modules et onduleurs auprès d’outils industriels localisés dans chacun des pays concernés.

     

    ---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation