Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Les entreprises écologiquement engagées ont la faveur des consomm’acteurs

Près de la moitié des consommateurs français déclarent ne plus vouloir acheter auprès d’entreprises qui ne fourniraient pas les efforts suffisants pour limiter leur impact écologique en matière de gestion de données.

Veritas Technologies, un des leaders de la gestion sécurisée de données multicloud, publie aujourd’hui les résultats de son étude* mettant en lumière les attentes des consommateurs envers les entreprises et leur stratégie de gestion des données. Alors que de nombreuses entreprises admettent avoir déjà mis en place des actions concrètes pour limiter leur impact écologique, les consommateurs (et tout particulièrement les Français) considèrent la gestion des données comme étant un des pans principaux sur lequel les entreprises devraient poursuivre leurs efforts.

Les Français ont conscience de l’impact écologique de la gestion de données sur l’environnement

Conscients de la pollution générée par le stockage des données, plus de la moitié des Français interrogés (56%) estime que les entreprises, qui stockent leurs informations en ligne, doivent les supprimer lorsqu’elles ne sont plus utiles. Pour eux, cette prérogative écologique est devenue un véritable critère de choix. En effet, 49% ont déclaré qu’ils cesseraient d’acheter auprès d’une entreprise s’ils apprenaient qu’elle ne cherche pas à limiter les potentiels dommages environnementaux liés à l’amoncellement d’une grande quantité de données inutiles ou non désirées.

Cette étude révèle également que la majorité (62%) des consommateurs se dit préoccupée par le fait que le stockage de données en ligne gaspille de l’énergie et pollue l’environnement. De plus, la moitié des Français (56%) sont inquiets par le fait que 2% des émissions polluantes mondiales sont générées par l’exploitation des datacenters.

Déjà engagées, les entreprises doivent aller plus loin en matière de gestion de données

Sans surprise, la majorité (62%) des personnes interrogées en France souhaiterait que les entreprises se concentrent davantage sur le contrôle et l’impact du stockage de données sur l’environnement. Si certaines entreprises prennent déjà des dispositions pour améliorer leur empreinte, d’autres pourraient suivre de bonnes pratiques comme clôturer les comptes inutilisés ou inactifs, supprimer des informations obsolètes dont ils n’ont plus besoin, qu’ils ne veulent plus, ou encore accompagner leurs clients à mieux gérer ces mêmes données. De plus, il s’agirait également pour les entreprises d’optimiser la gestion de leurs dark data, ces données dont elles ne connaissent ni la valeur, ni l’utilité.

Daniel de Prezzo, Head of Technology Southern Europe chez Veritas Technologies, explique : « Au-delà des coûts de stockage des données, les coûts écologiques cachés devraient figurer en tête de liste des préoccupations de tous les dirigeants d’entreprises. Il est dans notre intérêt de poursuivre nos efforts collectivement, et d’adopter une gestion de données intelligente et vertueuse pour la planète. Certaines entreprises ont mesuré l’importance d’orienter leurs activités et leurs fonctionnements vers des solutions, des technologies et des techniques favorisant la préservation de l’environnement. Grâce à cela, elles pourront attirer les consommateurs, mais aussi les nouveaux talents à la recherche d’entreprises engagées dans des valeurs qu’ils partagent. Cette évolution doit continuer d’infuser pour être la nouvelle norme au sein des entreprises en France et partout dans le monde ».

*Cette étude s’inscrit dans une volonté plus large de Veritas Technologies d’explorer les conséquences des pratiques individuelles sur les volumes de données que les organisations publiques ou privées sont amenées à stocker et gérer, ainsi que l’impact sur leur empreinte carbone.

Lire la suite...


Articles en relation