Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Etude) Plus de la moitié des adultes français souffrent d’anxiété liée à l’argent

Plus de la moitié (51%) des adultes français ont récemment éprouvé des sentiments d'anxiété liés aux finances de leur ménage, selon une étude menée par l'application Plum.

Cette anxiété est plus marquée chez les jeunes, atteignant 61% chez les 18-34 ans. Le sondage, qui a été mené auprès de 2 000 Français adultes, a également révélé que ces inquiétudes sont davantage ressenties par les femmes (57%).

Acheter moins de viande et de poisson frais

Ce constat alarmant tombe alors que l'inflation a atteint des niveaux record en 2022, s'établissant en moyenne à 5,2% contre 1,2% en 2021, principalement sous l'effet de la hausse des prix de l'énergie (+23,1%) et des denrées alimentaires (+6,8%).

Si la plupart des adultes (82%) disposent d’un reste à vivre après avoir payé leurs factures chaque mois, celui-ci s’établit à 574€ en moyenne. Ce chiffre est plus élevé chez les 18-34 ans (621€) et tombe à 517€ chez les 55 ans et plus. Un montant à peine supérieur au minimum vital par personne dans un ménage, qui est considéré comme étant de 400€ par mois. En dessous de ce niveau, une personne pourrait être sujette au surendettement.

Plus inquiétant encore, plus de quatre personnes sur dix (41%) disent ne pas avoir assez d'argent de côté pour faire face à une urgence imprévue (par exemple, la réparation d'une chaudière) et 47% disent ne plus pouvoir s'offrir de “petits luxes” en raison de la hausse du coût de la vie.

Pour réduire leurs dépenses et s'adapter à la forte hausse des prix alimentaires, près de la moitié (49%) des Français adultes ont révélé qu'ils achetaient moins souvent de la viande et du poisson frais qu'il y a trois mois, tandis que 30% ont décidé d'acheter moins de fruits et légumes frais. Cette évolution s’explique par la forte hausse des prix de la viande fraîche et des légumes, qui ont augmenté respectivement de 14 et 21% en novembre 2022.

Victor Trokoudes, PDG et cofondateur de Plum, constate : « Ces résultats sont inquiétants. La hausse du coût de la vie érode lentement la stabilité financière des ménages. Les Français testent de nouvelles méthodes pour faire face à la hausse des prix, comme manger moins de viande et moins de légumes, tandis que quatre adultes sur dix ne disposent pas de fonds d'urgence suffisants pour être prêts à faire face aux imprévus. Alors que les défis continuent de se présenter en 2023, les applications intelligentes de finances personnelles comme Plum peuvent jouer un rôle majeur en aidant les gens à établir un budget et à gérer leurs dépenses. »

Remettre à plus tard des projets personnels importants

Mais le tableau est encore plus sombre en ce qui concerne les projets d'avenir. Plus de la moitié des adultes français (51%) déclarent avoir reporté un projet personnel en raison de la hausse du coût de la vie. Environ un sur cinq (18%) a remis à plus tard des travaux importants dans son logement, tandis qu'un sur huit (12%) a reporté l'achat ou la vente d'un logement.

Les projets personnels liés aux logements ne sont pas les seuls à être remis à plus tard. Une personne sur dix (11%) a repoussé un changement de carrière, tandis que 7% ont repoussé la naissance d'un enfant.

Victor Trokoudes ajoute : « Cette étude montre que la hausse du coût de la vie n'affecte pas seulement les décisions financières des ménages, mais aussi leurs projets d'avenir, conséquences cachées de cette crise économique. Le fait de repousser des changements personnels importants, tels qu'un changement de carrière, l'achat d'une nouvelle maison ou la naissance d'un enfant, peut avoir des répercussions économiques et sociales à l'avenir. Alors que nous entrons dans une nouvelle année pleine d'incertitudes, nous pourrions voir cette question devenir de plus en plus importante. »

Lire la suite...


Articles en relation