Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Les Français épargnent plus qu’en 2021

Sécuriser l’avenir est la préoccupation première de tous les foyers qui, plus que jamais, font particulièrement attention à leurs dépenses pour être en mesure d’épargner ou d’investir.

Le pessimisme est de mise dans ce contexte économique et international marqué par l’incertitude. Pourtant, les Français, continuent de vouloir économiser pour mettre leur famille à l'abri et préparer leur retraite. Mon Petit Placement – la fintech qui rend l’investissement financier accessible à tous – dévoile les résultats de sa dernière étude menée par l’institut Ifop.

Objectif de l’étude : comprendre comment les 18-65 ans préparent leur avenir et comment se porte leur épargne en cette fin d’année 2022.

Ses principaux enseignements

Moins de 3 Français sur 10 sont optimistes à l’égard de l’avenir…

Les Français apparaissent particulièrement touchés dans cette crise économique : ils ne sont que 27% à se dire optimistes à l’égard de l’avenir (18 points de moins par rapport à août 2021). Ce sont d’ailleurs les hommes qui sont les moins découragés par ce contexte, contrairement aux femmes.

Une inquiétude qui se ressent également pour la situation financière des foyers puisqu’une personne interrogée sur deux fait particulièrement attention à ses dépenses afin d’être en mesure d’épargner ou d’investir le plus possible.

Ces résultats renforcent le souhait pour 72% d’entre eux de se protéger, et de préparer leur avenir.

…ce qui les poussent davantage à épargner

46% des Français interrogés expliquent avoir la possibilité de mettre de l’argent de côté tous les mois, proportion qui a tout de même augmenté par rapport à octobre 2021 (+7 points), grâce à l’épargne accumulée pendant la crise sanitaire. Il y a en revanche de grandes différences en termes de niveau de revenu : si 82% des personnes issues de la catégorie aisée arrivent à épargner chaque mois, elles ne sont que 20% au sein de la catégorie pauvre.

Autre donnée intéressante, les personnes qui épargnent mettent en moyenne un peu plus de 400€ de côté chaque mois. Même si derrière cette moyenne se cache encore une fois, des réalités bien différentes : alors que les Français les plus aisés, qui sont déjà surreprésentés au sein des personnes qui épargnent, déclarent mettre de côté 780 euros en moyenne chaque mois, ce montant est bien plus faible au sein des catégories plus modestes (moins de 300 euros).

Les solutions traditionnelles sont les plus plébiscitées

La définition d’un « avenir sécurisé » est loin d’être homogène au sein de la population française : alors que plus d’un tiers estiment que leur avenir sera sécurisé lorsqu’ils auront assez d’argent pour assurer leur fin de vie, pour d’autres cela passe par « mettre sa famille à l’abri » (29%), tandis que les plus hédonistes associent ce terme à la capacité de faire ce dont ils rêvent (14%).

Les solutions les plus envisagées pour sécuriser le futur restent majoritairement des produits financiers a priori moins risqués tels que les produits d’épargne traditionnels ou l’assurance vie. Cependant, en fonction des âges et des situations, les préférences évoluent, comme par exemple pour les 18-24 ans et les plus aisés qui favorisent davantage les produits d’investissement comme l’assurance vie, ou l’investissement en bourse.

Lire la suite...


Articles en relation