Connexion
/ Inscription
Mon espace
Tribunes & Témoignages
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Tribune] Les collaborateurs, principal atout des projets de transformation numérique

Inflation, crise énergétique ou instabilité géopolitique : aujourd’hui, les entreprises évoluent dans un monde dominé par l’incertitude, les obligeant à pondérer leurs investissements. Pourtant en 2020, en pleines turbulences dues à la pandémie, 71% des entreprises françaises ont accéléré leurs programmes de transformation digitale, démontrant le pouvoir des technologies en matière de résilience.

Une nouvelle enquête menée par Dell Technologies dans plus de 40 pays, dont la France, a révélé qu'à la suite de cette transformation numérique accélérée, les décideurs en entreprise ont également commencé à prendre conscience du rôle joué par les collaborateurs dans la réussite de ces projets de changement.

Selon cette étude, environ la moitié des décideurs français (49,5%) affirment que la plupart des collaborateurs sont aujourd’hui confrontés à de nombreux défis découlant d’une transformation numérique extrêmement rapide. De plus, selon une large majorité d’entre eux (69%), les entreprises sous-estiment l’importance d’engager l’ensemble des collaborateurs dans la planification et la mise en place de ce processus de transformation.

L’étude dévoile également que 58% des interrogés estiment que la réticence des collaborateurs face au changement peut conduire à l'échec même du projet. Et plus de la moitié (54%) craignent que leur entreprise accuse un retard en matière d’innovation en raison d'un manque de vision ou d'autorité.

« Les collaborateurs sont la colonne vertébrale de toute organisation. De fait, leur adhésion à un projet de transformation numérique constitue une condition sine qua none à sa réussite ; pour cela, il est nécessaire de les informer, de les former, d’identifier leurs attentes et de les impliquer, si possible, dans sa réalisation », a commenté Stéphane Huet, Senior Vice President et Directeur Général Dell Technologies France. « Le moment est venu de faire le point avant d’initier de nouveaux plans de changement, en veillant à ce que les collaborateurs soient impliqués et disposent d’une vision d’ensemble sur les étapes du projet pour garantir son succès ».

Évaluation de l'état de préparation à la transformation numérique

Dell Technologies a étudié l’état de préparation des entreprises à la transformation numérique et mesuré l’appétit au changement des décideurs. L’étude constate qu’en France seulement 12% poursuivent des projets de modernisation de manière déterminée, rapide et pionnière, alors que 38% d’entre eux sont réticents à se lancer dans le changement.

 

L'étude permet donc d’identifier trois axes d’amélioration à suivre pour la réussite d’un projet de transformation : connectivité, productivité et empathie.

1/ Connectivité

Pendant la pandémie, les entreprises ont accompli des prouesses pour se connecter, collaborer et garantir la continuité de leurs activités.

Toutefois, 69% des décideurs français interrogés affirment que leur organisation devrait toujours fournir les outils et l'infrastructure nécessaires pour travailler depuis n'importe quelle localisation, ainsi qu’accorder aux salariés l'autonomie nécessaire pour choisir leur mode de travail préféré et passer à un modèle hautement distribué.

Toutefois, la technologie seule n'est pas suffisante. Les entreprises doivent également rendre le travail attractif pour les personnes ayant des besoins, des intérêts et des responsabilités différents. 67% des personnes interrogées souhaiteraient que leur organisation prenne l'une des mesures suivantes :

  • Définir clairement leur engagement permanent à l'égard des modalités de travail flexibles et les aspects pratiques de leur mise en œuvre.

  • Donner aux décideurs les moyens de gérer efficacement et équitablement les équipes à distance.

  • Permettre aux employés de choisir leur mode de travail préféré et leur fournir les outils et l’infrastructure nécessaires.

2/ Productivité

Aujourd’hui, il devient de plus en plus difficile d’embaucher de nouveaux talents et les collaborateurs en poste ont de moins en moins de temps à dédier aux activités stratégiques. Pour faire face, les entreprises devraient déléguer les tâches répétitives à des processus automatisés et ainsi libérer les collaborateurs pour qu’ils se concentrent sur des tâches à plus forte valeur ajoutée et plus épanouissantes.

Actuellement, seulement 55% des répondants français déclarent que leur travail est stimulant et non répétitif. Avec la possibilité d'automatiser davantage ce type de tâches, 62% se réjouiraient de l’acquisition de nouvelles compétences, par exemple en leadership, de suivre des formations en machine learning ou de se concentrer sur des axes de travail plus stratégiques.

Et si les entreprises aux budgets limités n'ont pas les moyens nécessaires pour investir dans l’acquisition de ces nouvelles technologies, c'est alors qu'un modèle as-a-Service devient une solution efficiente.


3/ Empathie

Enfin, la culture d’entreprise doit être placée au cœur de l’activité, modelée par des dirigeants empathiques, qui considèrent les personnes comme une ressource indispensable de créativité et de valeur ajoutée. L'étude témoigne du travail qui reste à accomplir, notamment en matière :

  • De la simplification de la technologie pour 41% des personnes interrogées, souvent dépassées par la complexité.

  • D’adaptation des programmes de transformation aux compétences de chaque collaborateur (pour 30,5%).

 

Lire la suite...


Articles en relation