Connexion
/ Inscription
Mon espace
Initiatives
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Initiative] Formation au numérique : des écoles européennes s'unissent contre la pénurie des talents

Ce nouveau consortium européen se compose de 4 écoles et représente la plus puissante plateforme européenne de formation professionnelle aux métiers tech :
+3 000 étudiants par an
+10 000 anciens élèves
25 campus en Europe : France, Allemagne, Norvège, Portugal, Suède et Pays-Bas

La Wild Code School, l'école pionnière de la formation professionnelle aux métiers tech en France, annonce la création du consortium Future Group. Aux côtés de SALT, Spiced Academy et Neue Fische, la Wild Code School ouvre la voie à une formation de pointe dans le domaine du numérique pour répondre à la pénurie de talents, et contribuer à la souveraineté numérique des pays.

« Les enjeux de la formation professionnelle au numérique impactent directement les entreprises, c'est ce constat qui nous a amenés à former Future Group. Aujourd'hui, il est plus facile de trouver un VC pour financer sa startup que de constituer une équipe tech solide. Future Group veut devenir le partenaire privilégié des entreprises européennes en formant et en mettant à leur disposition les meilleurs profils techniques, nécessaires à leur croissance », explique Anna Stépanoff, Fondatrice de la Wild Code School & Conseillère régionale Centre-Val de Loire.

Répondre à la pénurie des talents du numérique via la formation

Selon l'Union Européenne, plus de 70% des entreprises déclarent que le manque de personnel possédant des compétences numériques adéquates constitue un obstacle à l'investissement. Principal frein à la croissance des entreprises, dont le virage digital s'accélère, la pénurie des talents numériques soulève deux problématiques : celle du recrutement et de la rétention.

Le dénominateur commun de cette équation est sans aucun doute la formation, ou du moins son accès. Future Group veut contribuer à l'émergence de champions tech européens en ouvrant l'accès à la formation numérique sur le continent, avec 25 campus en Europe : France, Allemagne, Norvège, Portugal, Suède et Pays-Bas.

Par la mise en commun des ressources, du réseau et de l'expérience de ses membres, Future Group s'impose comme un acteur incontournable dans le domaine de la formation professionnelle aux métiers tech, comme en témoigne les partenariats noués avec des employeurs emblématiques tels que CGI et IBM Client Innovation Center (France), dont d'anciens élèves sont désormais des salariés.

Future Group entend également soutenir les entreprises dans leur transition numérique via des plans de mobilité interne, à l'instar de la Wild Code School qui cette année a formé une centaine d'employés de la SNCF et Onepoint.

Pas de souveraineté numérique sans compétences

Pour répondre aux besoins croissants de nos entreprises, Anna Stépanoff, Conseillère régionale Centre-Val de Loire, est personnellement convaincue que la transformation numérique repose sur le développement des compétences numériques – générales et spécialisées – en France et en Europe. L'enjeu de la formation initiale et de la formation continue constitue la clé de voûte de toute politique à mener dans ce domaine.

C'est cette conviction qui l'a poussée à créer la Wild Cold School il y a bientôt dix ans, pionnière du mouvement bootcamp en France, qui compte désormais 13 campus dans l'Hexagone.

À travers Future Group, la Wild Code School souhaite accélérer sa croissance et doubler le nombre d'étudiants formés en 2023.

L'école propose des formations intensives aux métiers tech sur campus, à distance ou en entreprise :
- Développement web
- Data analyse
- Cybersécurité
- Product management

80% des étudiants trouvent un emploi après 6 mois de formation intensive, un chiffre qui ne fait que confirmer le besoin existant.

Lire la suite...


Articles en relation