Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Etude] La manière de présenter des résultats financiers sur les réseaux sociaux peut accroître les réactions des prix 

Une nouvelle étude de la Bayes Business School (ex Cass Business School) montre que les sociétés peuvent maximiser les réactions des prix lors des annonces de profits grâce à une rédaction efficace des communications sur les réseaux sociaux.

L’étude de Pawel Bilinski, maître de conférences en comptabilité à Bayes Business School, indique que le fait de mentionner le chiffre d’affaires dans les publications Twitter de l’entreprise permet de multiplier les réactions des prix lors de résultats positifs jusqu’à 2,4 fois plus que lorsqu’il n’est pas indiqué dans la publication. De plus, le fait de mentionner le PDG permet de multiplier jusqu’à 1,7 fois les réactions des prix.

L’étude a examiné le contenu de tweets d’entreprise relatifs à des annonces sur les profits et l’impact qu’ils ont eu sur les réactions des prix. Elle a également analysé l’utilité croissante de diffuser ce type d’informations sur Youtube et Instagram.

Les entreprises utilisent de plus en plus les réseaux sociaux en tant qu’outil pour diffuser des informations sur les profits lorsqu’ils se produisent et pour développer leurs marques. Cette recherche est la première en son genre à étudier comment le contenu des publications sur les réseaux sociaux peut avoir une incidence sur les réactions des prix à court terme lors de l’annonce de bénéfices.

En étudiant la manière dont les réseaux sociaux influent sur les réactions des prix lors de profits imprévus, cette recherche examine le rôle des réseaux sociaux en matière d’orientation de la demande des investisseurs et d’influence sur la valeur des actions.

Conclusions principales de cette étude

  • Les réactions des prix lors de profits imprévus sont multipliées par 2,4 lorsque les publications Twitter mentionnent le chiffre d’affaires.

  • Les publications Twitter mentionnant les chiffres relatifs à la performance opérationnelle sont susceptibles de multiplier les réactions des prix par 1,7.

  • Le fait de mentionner le PDG ou le directeur financier dans les annonces relatives aux profits sur Twitter peut également multiplier la réaction des prix par 1,7 lors de bénéfices imprévus, car cela permet d’ajouter de l’authenticité.

  • Un langage modéré dans les publications Twitter, plutôt qu’une formulation trop optimiste, est plus positivement associé à des réactions des prix plus importantes.

  • Lorsqu’une illustration ou une vidéo est incluse dans un tweet, les réactions des prix sont multipliées par 1,1. De même, l’inclusion d’un « cashtag » permet de multiplier ces réactions par 1,3.

  • Les réactions des prix sont de plus en plus importantes pour les sociétés ayant davantage d’investisseurs de détail.

  • Youtube et Instagram ne sont pas considérablement complémentaires à Twitter en tant que moteurs des réactions des prix, bien qu’ils puissent être importants lorsque le nombre d’investisseurs de détail est élevé.

L’étude a utilisé les contenus des annonces relatives aux profits annuels et semestriels sur les réseaux sociaux qui ont été publiés par les sociétés du FTSE100 entre janvier 2015 et avril 2018. Chaque publication a été vérifiée afin de s’assurer qu’il s’agissait de communications axées sur les investisseurs plutôt que sur les clients.

Pawel Bilinski a déclaré que l’étude comportait des conséquences essentielles pour la comptabilité et les marchés à l’ère de la communication sur les réseaux sociaux : « Cette étude souligne l’importance du langage et de la présentation des résultats financiers sur les canaux des réseaux sociaux.
Les plateformes telles que Twitter sont essentielles pour diffuser ces informations aux investisseurs, en particulier aux investisseurs de détail qui se heurtent à des obstacles considérables pour accéder à des informations financières complexes.
Les plateformes des réseaux sociaux permettent de partager instantanément des informations sur les entreprises avec des millions de personnes dans le monde, à faible coût. En outre, les publications sont faciles à comprendre.
En offrant de la transparence, de l’authenticité et une clarté visuelle via les réseaux sociaux, les entreprises peuvent accroître significativement leur valeur pour les investisseurs et augmenter la richesse des actionnaires. »

L’étude intitulée « The Content of Tweets and the Usefulness of YouTube and Instagram in Corporate Communication » de Pawel Bilinski, est publiée dans l’European Accounting Review.

Lire la suite...


Articles en relation