Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Baromètre de la finance solidaire FAIR / La Croix

La finance solidaire a connu, une fois encore, une croissance inédite en 2021. L’encours global a atteint les 24,5 milliards d’euros, soit une progression de 5,1 milliards d’euros (+26%). Il s’agit de la plus forte augmentation en valeur absolue. C’est ce que révèle, pour sa 20ème édition, le Baromètre de la finance solidaire, publié dans le journal La Croix.

Cette performance exceptionnelle résulte en partie de la bonne tenue des marchés financiers en 2021. Autre tendance notable : grâce au dynamisme des établissements financiers dans la promotion des produits solidaires, tous les types de produits ont réalisé une belle collecte, qu’ils soient destinés au grand public ou à des investisseurs professionnels, preuve de la capacité de la finance solidaire à s’adresser à tous les Français. Enfin, la loi PACTE aura permis le décollage de l’assurance vie solidaire avec l’obligation de proposer une UC solidaire dans les contrats d’assurance vie.

« 2021 a été une nouvelle année record pour la finance solidaire. Elle a bénéficié des marchés haussiers et de mesures positives de la loi Pacte, comme l’abaissement du forfait social pour les TPE et PME ou encore l’obligation pour les assureurs de proposer au moins une unité de compte solidaire dans les contrats d’assurance vie. »  analyse Frédéric Tiberghien, Président de FAIR.

2021, une nouvelle année record pour la finance solidaire

Comme le démontrent les résultats du 20ème Baromètre de la finance solidaire FAIR / La Croix, l’année bat de nouveaux records sur l’ensemble des indicateurs.

Par ailleurs, les financements solidaires réalisés en 2021 (699 millions d’euros) ont permis de soutenir plus de 1 350 projets à impact social ou environnemental. Ces flux solidaires ont été utilisés :

  • à 52% dans un objectif social (logement, lutte contre l’exclusion et insertion par l’activité…) ;
  • à 17% pour l’environnement (filière bio, énergies renouvelables...) ;
  • à 13% pour des projets liés à la cohésion des territoires et à l’économie de proximité.

Lire la suite...


Articles en relation