Connexion
/ Inscription
Mon espace

Doit-on s’inquiéter du déficit public français ?

ABONNÉS

Pour Sandy Campart*, directeur de l’IUP Banque Finance Assurance de Caen : « Les dernières statistiques publiées par Eurostat font état d’un déficit public atteignant 4,8% du PIB, de 0,3 point supérieur aux engagements de la France auprès de ses partenaires européens. Ce chiffre confirme les difficultés structurelles de la France dans une conjoncture économique aggravante. 

Depuis les années 80, à quelques exceptions près, la France a affiché des taux de croissance de son activité économique - dont dépendent directement les rentrées fiscales - inférieurs aux taux auxquels elle s’est endettée. La charge de la dette s’est donc relativement alourdie rendant délicat l’objectif d’équilibre budgétaire. Cet écart se ressent d’autant plus fortement que le stock de dettes aujourd’hui en France représente 90% du PIB.

Plus problématique, la France affiche un déficit budgétaire primaire, c’est-à-dire hors paiement des intérêts. Cela signifie que son besoin de financement continu à croître au-delà des intérêts de la dette à payer.

Autre facteur aggravant, depuis la crise de 2007, la France ne parvient plus à afficher une position extérieure positive (1% du PIB en 2006, -16% en 2011), accroissant ainsi la dépendance du financement de son économie aux investisseurs internationaux.

Quand on sait que la Grèce, l’Espagne ou encore l’Italie ont pu emprunter pendant des années à des taux voisins de ceux de l’Allemagne avant que les créanciers ne se mettent à douter subitement et de concert de leur capacité de remboursement, la situation de la France parait encore plus fragile !»

*Domaines de recherche de Sandy Campart : efficience des marchés, économie de l’innovation… www.unicaen.fr/crem/pdf/sandy-campart-cv.pdf

 

---------- s'abonner aux lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

 

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Alerte JNA : l’état de santé auditif des jeunes est inquiétant

A 3 semaines de la 22e Journée Nationale de l'Audition, l'association JNA - Association d'alerte et de plaidoyer agissant depuis 22 ans en France - lance une alerte aux pouvoirs publics et aux acteurs de la santé sur l'état de santé des jeunes. Déjà en 2017, l'enquête Ifop - JNA « Smartphone : ami ou ennemi de notre santé auditive ? » apportait un éclairage fort inquiétant, questionnant l'impact des pratiques toxiques d'écoute de musique via les oreillettes sur la santé, en regard de l'enquête...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...