Connexion
/ Inscription
Mon espace
Initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Initiative] ATYPIC, une démarche exclusive pour l’inclusion

L’ESAT Les Papillons Blancs de la Colline crée ATYPIC, un modèle d’agence de communication unique construit autour de binômes « publicitaire/travailleur en situation de handicap mental »

ATYPIC, une démarche exclusive pour l’inclusion

« Une personne qui communique différemment peut travailler dans la communication ».

C’est forts de ce constat que Xavier Chazelle, Président, Olivier Mira, Directeur Général, Alban Roussel, Directeur du développement, et Frédéric Frambot, ancien publicitaire aujourd’hui Directeur d’ATYPIC au sein de l’ESAT Les Papillons Blancs de la Colline, ont eu l’idée de créer au sein de l’association, ATYPIC, une agence de communication « hors normes ». ATYPIC est la première agence dont les équipes créatives sont construites sur un principe de binômes associant travailleurs neuro-atypiques - autistes pour la plupart - encadrés par des publicitaires et/ou des moniteurs expérimentés.

« Il y a 400 000 autistes en France, 1% est employé. Les handicaps psychiques, ou mentaux divers, ne sont pas mieux servis. Les mots « handicapé » et « talent » ne sont pas antinomiques. Le champ des possibles est plus vaste qu’on ne le croit », souligne Olivier Mira.

L’objectif d’ATYPIC est de détecter, de former et de faire monter en compétence des travailleurs et travailleuses en situation de handicap mental (TH), en renforçant leur appétence pour le graphisme, la création, le web design, le codage, l’écriture, la photo, la vidéo, … et de proposer aux annonceurs les mêmes prestations qu’une agence classique : création de plaquettes, d’outils print, de sites web, de podcasts, de captations, … C’est l’opportunité pour tous les TH de l’ESAT de participer selon leurs compétences et aspirations aux projets portés par ATYPIC (ex : captation, photo, prise de son…).

« Ces personnes que l’on dit « dans leur monde » ont tellement de choses à nous dire de notre société hyper connectée. ATYPIC est une formidable occasion d’apporter des compétences uniques à des clients prestigieux. J’ai à cœur de promouvoir que le travail, le savoir-faire et le savoir-être des personnes handicapées constituent une formidable richesse pour les organisations et les entreprises », ajoute Alban Roussel.

L’agence s’appuie sur un réseau au savoir-faire solide, performant et pérenne. Elle fédère déjà autour d’elle un certain nombre de publicitaires en activité investis aux côtés des encadrants de l’ESAT et auprès des travailleurs handicapés. Si ATYPIC fonctionne comme une agence traditionnelle, la vocation médico-sociale de l’ESAT garantit aux équipes des conditions de travail rassurantes dans un environnement protégé avec des horaires adaptés et une prise en compte spécifique de la pénibilité.

« Ma plus grande satisfaction relève dans le bonheur des personnes accueillies et de leur famille », précise Xavier Chazelle, Président de l’association. 

ATYPIC aux commandes de l’identité visuelle de la Maison de l’Autisme

A peine lancée, ATYPIC a déjà su convaincre le bureau du Premier ministre et le secrétariat d’état chargé des personnes handicapées. L’agence a été choisie pour concevoir l’identité visuelle de la Maison de l’Autisme. Ce lieu, qui va ouvrir ses portes à l’automne à Aubervilliers, agrègera les principales associations spécialistes de l’Autisme en France. ATYPIC sera également conventionnée pour en devenir la principale ressource graphique et publicitaire.

Le projet retenu parmi les quatre présentés par ATYPIC a été développé par Pierre Rechatin (en situation d’Autisme de haut niveau) aujourd’hui Directeur Artistique Motion Designer de l’agence.

« Le gain de cet appel d’offre valide l’efficacité de notre modèle d’agence et notre capacité à répondre aux demandes des annonceurs. C’est un premier pas pour ATYPIC. Nous sommes convaincus que nous saurons engager à nos côtés de plus en plus de marques qui feront confiance à la vision unique des gens « extra-ordinaires » qui travaillent au sein de l’agence », conclut Frédéric Frambot.

Lire la suite...


Articles en relation