Connexion
/ Inscription
Mon espace
Lectures
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Lecture] « Rusé comme un humain »

La ruse dans tous ses états

La ruse fait partie intégrante de l'histoire humaine et des récits fondateurs de la société occidentale. Les « mille tours » d'Ulysse ont ainsi traversé les siècles et marqué l'imaginaire collectif. Pourtant, malgré cette importance, la ruse conserve une image ambiguë : tantôt reflet de l'ingéniosité humaine, tantôt outil de tromperie. Qu'en est-il dans notre société contemporaine ? Dans Rusé comme un humain (éditions Mardaga), des experts de six disciplines différentes montrent comment la ruse est omniprésente dans nombre d'activités humaines : stratégie guerrière, évidemment, mais aussi sport, économie ou encore publicité. Ils montrent que, dans certains domaines, la ruse s'éloigne de la notion de perfidie qui lui est souvent associée : lorsqu'il s'agit d'art ou de prestidigitation, elle est utilisée pour séduire, fasciner, charmer un spectateur qui accepte de bon cœur d'être dupé un court moment.
 
Un panorama de la ruse d'hier à aujourd'hui
 
Rusé comme un humain offre un véritable panorama des manifestations de la ruse. Pour construire ce panorama, André Didierjean et Michel Pretalli ont rassemblé les connaissances de six experts issus de milieux divers : la guerre, le sport, la publicité, la magie, l'économie et l'art. Décrivant la place occupée par la ruse dans leur domaine d'expertise, ils montrent qu'elle constitue un ressort absolument essentiel de nombreuses activités humaines.
 
Un nouveau regard sur la ruse
 
À travers une passionnante réflexion, les auteurs mettent en lumière la nécessité de reconsidérer la ruse. Trop souvent associée à une forme de trahison destinée à gagner ou dominer, la ruse est plutôt une manière de déjouer intelligemment les obstacles se dressant sur notre route. Et les différents experts illustrent leurs propos d'exemples véridiques et parlants. Le lecteur découvre ainsi que la ruse peut, en contexte de guerre, éviter les recours à la violence : l'intoxication, qui consiste à désinformer l'ennemi via les réseaux sociaux, par exemple, se révèle fort utile pour désamorcer pacifiquement un conflit. Ainsi, les auteurs montrent que la ruse n'est pas une compétence retorse dont il faudrait se défier, mais une manière de déporter ailleurs l'attention de notre interlocuteur, pour le meilleur ou pour le pire, à chacun d'en décider.

Dans un ouvrage collectif érudit et référencé, ils enseignent à tous que, en nous incitant à mieux nous connaître les uns et les autres, la ruse nous apprend à mieux nous comporter en société.

A propos des auteurs

Michel Pretalli enseigne à l'Institut des sciences et techniques de l'Antiquité de l'université de Franche-Comté. Il est l'auteur de différentes publications sur l'art de la guerre et dirige, depuis 2018, un projet de recherche pluridisciplinaire sur la ruse.

André Didierjean est professeur de psychologie cognitive à l'université de Franche-Comté et membre honoraire de l'Institut Universitaire de France. Il est notamment l'auteur de La Madeleine et le savant, publié en 2015 et d'une Introduction à la psychologie cognitive, en 2018.

Lire la suite...


Articles en relation