Connexion
/ Inscription
Mon espace
Lectures
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Lecture] Orasys publie son livre blanc dédié au pilotage de la performance des entreprises

Oresys, cabinet indépendant de conseil en management et organisation, annonce la publication de son livre blanc « Comment transformer le pilotage de la performance », pour accompagner les dirigeants d’entreprise face aux enjeux concrets de la mise en œuvre de ce dispositif. L’objectif de cet ouvrage est de leur permettre d’identifier les clés de la réussite et repérer les pièges à éviter à l’aide d’exemples et de bonnes pratiques.

Les enjeux du pilotage de la performance pour les entreprises

Le pilotage de la performance en entreprise doit s’appuyer sur un outil informatique puissant mais doit également prendre en compte trois fondamentaux. Il s’agit :

• D’un levier de management ;

• D’une vision multidimensionnelle qui n’est plus uniquement basée sur une vision financière du projet ;

• D’un curseur bien placé entre centralisation « top down » et autonomie locale.

Les moyens pour lancer un outil de pilotage de la performance efficacement

L’outil de pilotage doit être un dispositif efficace mais aussi offrir une vision transverse et partagée de la stratégie de l’entreprise et s’appuyer sur des indicateurs alignés sur les réalités du métier. Afin d’éviter l’écueil du projet mal cadré, une méthode se développe : les cas d’usage métiers. Cette approche apporte une vraie valeur ajoutée si elle est bien maîtrisée. Cela implique notamment de faire les bons choix sur les variantes possibles : approche par personae, processus, organisation, chaîne de valeur. Si les cas sont bien construits, et intègrent les dimensions business et IT, ils faciliteront la priorisation des besoins grâce à un scoring pertinent. Il est conseillé de commencer par des cas d‘usage répondant impérativement aux deux critères suivants : création de valeur attendue par le métier et capacité technique démontrée à le faire rapidement.

La priorisation tactique et l’intelligence collective, sont la clé pour réussir son projet de pilotage notamment grâce à la démarche MVP et à la BI-Self-service.

• La démarche MVP (Minimum Viable Product) est devenue la méthodologie de référence pour les projets de pilotage de la performance car elle permet de s’assurer de l’apport de valeur d’une solution et d’anticiper un maximum de risques, le tout pour un investissement minimal et en un temps record. Le MVP est issu de la méthode Lean Start up rendue célèbre par l’ouvrage d’Eric Ries qui a inspiré Google. Il s’agit aujourd’hui de la manière dont on conçoit un service : en mode essai/erreur, à l’écoute permanente des futurs clients avec qui l’on réalise des allers-retours très tôt, avant même la finalisation du produit. Le MVP est en résumé un mode « ajustements permanents », contrairement au prototype qui présente déjà un produit fini. Les deux ont néanmoins un point commun : aboutir dans un délai court à un produit opérationnel.

• La BI self-service donne la possibilité aux utilisateurs de construire leur propre tableau de bord en mêlant les données fournies par la plateforme à leurs propres sources de données. Certains collaborateurs construisent par exemple leur tableau de bord pour répondre à des questions très spécifiques et nécessaires à leur pilotage. Là où d’autres explorent de nouveaux sujets avec les données qui sont à leur disposition.

Les clés de la réussite

Sans gouvernance, difficile de s’adapter aux besoins futurs de l’entreprise et de répondre aux exigences des utilisateurs. Par manque de temps, d’expertise ou, car ils ne souhaitent pas en prendre la responsabilité, les projets décident de s’affranchir de tout ou partie de cette gouvernance. Trois leviers concrets, à portée de tous, peuvent être activés et éclaircir la notion souvent peu comprise de gouvernance de la donnée :

• Partager les référentiels clés, ceux qui vont créer de la valeur immédiatement et être relayés,

• Veiller à la qualité les données pour acquérir la légitimité auprès du métier,

• Se doter d’une organisation «orientée données» afin de mieux gérer les projets.

Les leviers de pilotage de la performance n’ont de valeur que s’ils s’appuient sur des données fiables. Les données sont un véritable actif stratégique, mais elles sont cloisonnées, parfois de mauvaise qualité et pas toujours accessibles.

Pour une transformation réussie, il faut savoir embarquer les collaborateurs. Dans le contexte grandissant du « full digital », désormais imposé par la généralisation du télétravail, les méthodes et outils d’animation du changement s’adaptent et de nouvelles méthodes d’accompagnement et de conduite du changement voient le jour telles que la vidéo, la mise en situation grâce au GPS ou encore les serious games.

Lire la suite...


Articles en relation