Connexion
/ Inscription
Mon espace
ABONNÉS

Délocalisation des PDG, danger !

Par Olivier de Guerre - Président de PhiTrust Active Investors*

Face à l'inquiétude grandissante des entreprises françaises qui affrontent un marché domestique très difficile, la tentation est grande de privilégier des stratégies internationales en déplaçant les dirigeants (ou membres du COMEX) dans des régions où "l'entreprise se développe". Le fait que cela permette également aux dirigeants de ne pas devoir supporter une fiscalité jugée comme "excessive" est certainement un accélérateur mais il ne peut justifier en lui seul une décision lourde de conséquences pour toute entreprise quelle qu'elle soit.

Si aujourd'hui les technologies numériques permettent une gestion par vidéoconférence d'équipes disséminées mondialement, toute entreprise doit être ancrée dans une région, un pays. Cet ancrage la rend spécifique par une culture propre, des valeurs reconnues et une histoire qui lui a permis de devenir ce qu'elle est aujourd'hui. Croire qu'une entreprise peut s'en affranchir est une étape que certains ont déjà franchi ou sont sur le point de franchir sans en mesurer les conséquences à terme.

Que se passera-t-il dans quelques années quand de nouveaux dirigeants ou membres du Conseil d'administration seront issus de multiples nationalités pour représenter l'ensemble des parties prenantes de l'entreprise (actionnaires, salariés, clients...) ? Que se passera-t-il s’il y a une tentative d'OPA hostile ou de fusion avec une entreprise ne partageant pas les mêmes principes ?

Dans les années 1980 la banque JP Morgan était reconnue comme une banque américaine bien qu'ayant plus de 70% de ses administrateurs non américains... parce que le Président était américain avec des conseils d'administration qui se tenaient majoritairement aux États Unis.

Arcelor Mittal, Alcatel Lucent... Combien d'entreprises n'ont plus aujourd'hui d'ancrage et peuvent être délocalisées à tout moment selon le bon vouloir de ses dirigeants ?

Il est encore temps de réagir. En tant qu'actionnaires, nous pouvons refuser qu'un PDG se délocalise en... demandant la séparation des pouvoirs. Cette structure duale a l'avantage de permettre au dirigeant exécutif de se délocaliser pour accompagner la croissance de l'entreprise tout en gardant les organes de gouvernance (conseil d'administration et Président du Conseil) en France afin de garantir que l'entreprise gardera sa culture, ses valeurs et son ancrage national ou régional.

Derrière cette notion d'ancrage local se trouvent aussi des questions liées aux relations avec les fournisseurs, la localisation de la Recherche et Développement, la qualité de l'enseignement universitaire, la question de l'aménagement du territoire… bref de multiples impacts qu’ont des grandes entreprises installées dans une région ou un pays.

C'est en ce sens qu'il est nécessaire que tous les actionnaires votent contre la résolution proposant la réunification des pouvoirs chez Schneider Electric et s'assurent auprès de toutes les sociétés françaises qui pourraient délocaliser leur PDG qu'elles proposeront alors la séparation des pouvoirs Président/Directeur Général pour garder les organes de gouvernance en France, siège social de la société.

*PhiTrust Active Investors : société de gestion française agréée par l’AMF en 1999, applique dans sa méthodologie d’investissement des stratégies d'engagement actionnarial visant à améliorer la gouvernance des entreprises cotées et à promouvoir des investissements conciliant performance financière, bonne gouvernance, respect de l'environnement et cohésion sociale.

www.phitrustactiveinvestors.com

 

---------- s'abonner aux lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

 

Lire la suite...


Articles en relation