Connexion
/ Inscription
Mon espace
Initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Initiatives] La Ville à Joie : des tournées de services et de commerces revitalisent les territoires ruraux

Pour 5 millions de personnes en France, les services de proximité n’existent tout simplement pas. Pour se rendre à la commune dotée de services la plus proche, elles doivent faire 25 minutes de voiture en heures creuses.

Pour revitaliser les villages ruraux, Marius Drigny a créé la Ville à Joie https://villeajoie.fr. Cette initiative solidaire organise des tournées itinérantes dans toute la France, rassemblant des commerces, des services publics et des animations sur la place des villages.

Des tournées pour bousculer l’avenir des campagnes

La Ville à Joie, entreprise de l’économie sociale et solidaire qui intervient dans les communes rurales, se donne pour mission de recréer du lien social, de l’activité économique et des services de proximité dans les territoires, en organisant des tournées itinérantes multiservices.

« Nous croyons qu’une partie du futur se joue dans les ruralités, qui bénéficient d’une attractivité croissante auprès d’un nouveau public », explique Marius Drigny. « La Ville à Joie a pour ambition d’aider les villages à réaliser leur potentiel. »

Le projet, porté par Marius et son équipe, bénéficie du soutien de nombreux partenaires dont la région Bourgogne-Franche-Comté, le groupe Malakoff Humanis, et les collectivités locales.

Des moments de convivialité

Lors de ses tournées, la Ville à Joie investit les communes trois fois par semaine, le mercredi, le vendredi et le samedi. Les commerçants et services, tous issus du territoire, s’installent sur la place du village, présentent leur activité et aident les habitants sur différents sujets.

La Ville à Joie réunit des services publics, des médecins et infirmières, des opticiens, des commerçants, des traiteurs et des intermittents du spectacle. Les habitants peuvent par exemple profiter de tests de vue, d’audition et de diabète, participer à des animations sportives ou à des formations de secourisme, et assister à un concert.

Focus sur la 2e édition de la Ville à Joie

La première tournée de la Ville à Joie s’est déroulée du 22 juillet au 28 août 2020, dans le Pays Châtillonnais, en Bourgogne. Elle a fait escale dans 14 villages de moins de 400 habitants, réunissant 650 participants, 9 services et 7 commerçants.

Dans sa volonté de développer l’activité de la Ville à Joie et de pérenniser cette initiative, Marius a embauché, pour la tournée 2021, cinq jeunes spécialisés dans différents domaines : Rachel Moualek, responsable de tournée, Ambre Popille, chargée de communication, Jean-Bastien Payet, chargé de l’étude territoriale, Jessica Sidaoui, chargée de mission santé, social et étude, et Ricardo Torres, chargé de développement.

La seconde édition de la Ville à Joie a commencé le 19 mai 2021 dans le Pays Val de Loire Nivernais, puis s’est installée dans le Grand Beauvais (Oise) avant de poursuivre sa route dans le Pays du Châtillonnais (Côte d’Or) et dans le coeur Entre-Deux-Mers (Gironde).

Mieux connaître les besoins des habitants

La Ville à Joie a également pour vocation d’interroger les habitants, pour mieux cerner leurs besoins. À chaque date, les participants remplissent des questionnaires. Sur l'ensemble des tournées, la Ville à Joie a obtenu plus de 1000 questionnaires et a mené plus de 30 entretiens. Cela lui a permis de tirer plusieurs enseignements et observations : la nécessité de mêler services et animations, le besoin de soigner l’espace d’accueil des services, l’importance des actions de prévention pour adopter une approche pragmatique de la santé, ou encore la nécessité d’impliquer la jeunesse dans les démarches de revitalisation.

Les ambitions de la Ville à Joie

Marius Drigny souhaite développer le concept Ville à Joie sur l’ensemble du territoire français, tout au long de l’année, grâce à plusieurs équipes basées dans différentes régions.

Pour ce faire, le fondateur de la Ville à Joie mise sur l’expertise terrain de l’initiative, qui est la clé de son action. « Nous offrons un “package” au territoire avec une étude, la communication et l’événementiel. Même si nous travaillons main dans la main avec les élus locaux, ils n’ont pas à investir de l’énergie dans l’organisation de nos tournées », explique-t-il.

Lire la suite...


Articles en relation