Connexion
/ Inscription
Mon espace
Questions de gestion
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Questions de Gestion] 4 français sur 5 ont plus confiance en leurs investissements qu’en l’économie française

2021 sera-t-elle une année aussi exceptionnelle que 2020 concernant la démocratisation des marchés financiers ? L’an dernier, 410 000 nouveaux actionnaires ont trouvé le chemin de la Bourse. De janvier à mars 2021, le nombre de nouveaux investisseurs n’ayant jamais passé d’ordre de Bourse jusqu’ici, s’est élevé à 70 000.
 
Selon le baromètre lancé par la plateforme d'investissement multi-actifs eToro, les médias représentent la manière la plus courante pour s’informer en matière d’investissement pour 43%, juste devant les recommandations personnelles à 42%. L’accès à l’information, tout comme l’échange d’information sont donc très importants pour les investisseurs français avant de prendre leurs décisions d’investissement, expliquant notamment l’émergence de l’investissement social et de l’échange entre communautés en matière d’investissement.
 
Avant d’investir, la compréhension des activités stratégiques de l’entreprise constitue le facteur de décision le plus important pour les investisseurs français (28%), devant celle des objectifs de l'entreprise (21%) et le versement des dividendes aux actionnaires (20%). Les investisseurs français sont donc soucieux de s’informer pour comprendre les activités et les objectifs d’une entreprise, avant d’y investir leur capital. Les secteurs d’investissement préférés des Français sont le secteur des nouvelles technologies (37%) et de la santé (33%), démontrant un lien important entre l’investissement des Français et l’actualité, profondément marquée par la pandémie, qui a particulièrement propulsé les secteurs des nouvelles technologies et de la santé.
 
Les Français, plus confiants dans leurs investissements personnels qu’en l’état de l’économie globale

Le baromètre d’eToro montre qu’un certain pessimisme français sur l’état de l'économie demeure. Alors que seulement 49% des Français ont confiance dans l'économie française, 81% des Français ont confiance en leurs investissements. L’état de l’économie mondiale ainsi que l’état de l’économie française apparaissent même respectivement pour 37 et 32% des investisseurs français comme le principal risque externe pour leurs investissements. De même, ils sont nettement plus nombreux à penser que l’économie française va se dégrader (44%) plutôt que leurs investissements (16%). 
 
Malgré cette confiance dans leurs investissements, les investisseurs français restent prudents puisque moins de la moitié (41%) pense que leurs investissements vont s'améliorer au cours des 12 prochains mois et seuls 20% d'entre eux prévoient d'investir davantage au cours des 12 prochains mois. 
 
En effet, presque la moitié (48%) des répondants estime que les marchés sont dans une bulle. Chez les plus jeunes, pourtant réputés pour investir davantage que leurs aînés, la proportion est d’autant plus grande puisque 53% des personnes âgées de 18 à 34 ans sont de cet avis, tandis que seulement 41% des personnes âgées de 55 ans et plus partagent cette opinion.
 
Les Français, inquiets de l’évolution du contexte sanitaire pour leur investissements
 
Toujours selon le baromètre d'eToro, du point de vue des investisseurs particuliers, la crise sanitaire ne semble pas encore révolue, et inquiète toujours. À titre d’exemple, l’émergence du nouveau variant Delta interroge non seulement sur son impact sur les modes de vie des Français mais aussi sur leurs investissements. 
 
Pour preuve, plus de 4 Français sur 5 (79%) considèrent que l’augmentation de cas de Covid due à l’apparition d’un variant représente un risque pour leurs investissements. Alors qu’en 2020 la crise sanitaire fut difficile financièrement pour beaucoup d’entreprises, la peur de l’impact d’une quatrième vague sur l'investissement financier semble donc compréhensible. 
 
Le variant n’est pas le seul facteur lié au Covid-19 qui inquiète les investisseurs. En cette période de relance économique, 69% des Français pensent que la fin des aides gouvernementales aux entreprises et aux particuliers constitue un risque. Ce point de vue est plus répandu chez les jeunes investisseurs, et atteint 73% chez ceux qui ont entre 230 000 et 110 000€ d'investissements.
 
Dans l’ensemble, malgré les progrès de la campagne de vaccination, la situation sanitaire et économique continue d’être un facteur clé dans la vie quotidienne des Français. Cette dernière influence toujours autant des pans entiers de notre société, dont les investissements financiers. Les Français en sont conscients, et restent prudents par rapport aux différentes évolutions (sanitaires, législatives, économiques) de la situation. 

« Face à une période très mouvementée sur les marchés financiers depuis le début de la pandémie, les investisseurs français semblent d’autant plus prudents quant à leurs investissements, ce qui explique aussi l’importance de la compréhension des enjeux financiers », commente Antoine Fraysse-Soulier, responsable de l’analyse des marchés chez eToro.

 

 

Lire la suite...


Articles en relation