Connexion
/ Inscription
Mon espace
Asset management
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Initiatives] IFF 2021 : La Place de Paris conforte sa position de place financière leader de l’UE

Les Rencontres Financières Internationales (International Financial Forum) de Paris EUROPLACE se sont tenues le 30 juin à Paris, associant plus d’un millier de participants d’Europe, des Etats-Unis, de Chine et du Japon.

Augustin de Romanet, Président du Groupe ADP, Président de Paris Europlace, a souligné que, dans le cadre du Brexit, la Place de Paris conforte sa position de place financière leader de l’Union Européenne, avec 24% de part de marché, à comparer à 20% pour Francfort, et 4 000 emplois directs en cours de création ou relocalisation par les grandes banques internationales (Bank of America, Citi, Goldman Sachs, JPMorgan, Morgan Stanley, Nomura) et les fonds d’investissement qui accélèrent leur localisation sur le continent européen (BlackRock, Citadel, nouvellement implanté à Paris, Schroder), soit une dizaine de milliers d’emplois créés, avec les emplois indirects. La visite, hier, de la nouvelle implantation de JPMorgan par le Président de la République est un signal fort du soutien apporté par les Pouvoirs Publics à l’attractivité de la Place de Paris.

Xavier Girre, Directeur exécutif en charge de la direction financière du Groupe EDF et Président du Collège Entreprises de Paris Europlace, a annoncé la publication du nouveau rapport « Emetteurs : le choix de la place de Paris », coordonné par Paris Europlace, qui souligne la très forte dynamique de la reprise des introductions en Bourse sur la Place de Paris, depuis le début de l’année 2021 : plus de 1,4 Mrds€ de capitaux levés dans le cadre de 23 opérations. Paris accueille, aujourd’hui, 55% de l’ensemble des sociétés cotées sur Euronext, contre 21% pour Oslo, 9% Bruxelles, 8% Amsterdam. D’ici 2025, de 20 à 30 IPOs supplémentaires pourraient être lancées par les sociétés de la French Tech.

La Place de Paris bénéficie d’un écosystème d’ensemble investisseurs, banques et intermédiaires, autorités réglementaires très favorable à la cotation d’entreprises technologiques et en croissance rapide, avec une très bonne compétence, une rapidité d’exécution des régulateurs et la mise en place d’un environnement attractif pour la promotion de l’innovation, y compris l’accueil des SPACs (Mediawan, 2MXOrganic, et en juin 2021 Accor Acquisition Company, Transition et DEE Tech).

Afin de conforter cette attractivité de la Place de Paris pour les entreprises émettrices, le Groupe de travail propose quatre axes de recommandations :
- Renforcer la position des Investisseurs en Actions de Croissance de la Place de Paris ;
- Développer l’investissement ESG sur la Place de Paris, en renforçant le dialogue avec les entreprises émettrices ;
- Consolider l’attractivité du cadre réglementaire et fiscal de la Place de Paris ;
- Valoriser au plan international les réformes récentes nombreuses du fonctionnement de la Place de Paris et son positionnement dans les Tech cotées.

Le Président de Paris Europlace rappelle que la Place de Paris mène une stratégie de long terme appuyée sur deux grandes priorités :

- Consolider les deux forces de la Place de Paris :

  • pôle Entreprises, avec la présence des grandes entreprises françaises et internationales, qui sont les clientes des banques comme des fonds d’investissement internationaux ;
  • pôle Investisseurs, qui situe de loin la Place de Paris au premier rang de l’Union européenne à 27 ;

- Accélérer le positionnement de la Place de Paris dans les secteurs du futur : finance durable (émissions vertes, investissement responsable, finance à impact) pour laquelle la Place de Paris occupe une place de leader mondial ; innovation financière et FinTech, financement des grands projets d’infrastructures.

Mairead McGuinness, Commissaire européenne en charge des services financiers, de la stabilité financière et de l’Union des marchés de capitaux, a fait part de la volonté des autorités européennes d’accélérer la mise en place de l’Union des marchés de capitaux, pour accompagner la relance de l’économie post Covid. Parmi les priorités, la revue effective de la directive Solvency2 pour permettre aux sociétés d’assurance d’investir de manière plus importante dans les marchés actions et le développement des instruments d’épargne long terme, la relance de fonds d’investissement pour accompagner les entreprises de croissance et la mise en place d’une régulation équilibrée pour préserver la compétitivité de l’Europe dans le monde global.

Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, a souligné que l’industrie financière joue un rôle déterminant pour accompagner la relance post-Covid. La Place de Paris confirme son ouverture internationale avec l’arrivée de grandes banques internationales et de fonds d’investissement internationaux. Il est urgent de mettre en place de manière effective l’Union des marchés de capitaux pour accompagner la relance. Enfin, la France défend l’objectif d’une croissance européenne qui s’aligne sur le dynamisme de la croissance américaine.

Jean Lemierre, Président de BNP Paribas, a mis en valeur la vivacité du rebond économique européen en cours, stimulée par les politiques monétaires et budgétaires, ainsi que la nécessité de réduire la fragmentation du marché unique et de la régulation, contraire à l’objectif de compétitivité de l’industrie financière de l’Union. L’accélération de la finance durable est une priorité stratégique de la Place de Paris. Dans ce domaine, il est essentiel que les normes soient fixées de manière homogène au plan international.

Valérie Baudson, Directrice générale d’Amundi, a insisté sur l’importance de développer le dialogue entre les investisseurs et les entreprises pour permettre l’élaboration d’une taxonomie environnementale et sociale réaliste et qui permette de mener la transition indispensable vers de nouveaux modèles dans l’ensemble des secteurs. La mise à disposition des données est le sujet central et il s’agit là d’une question de souveraineté à préserver au niveau européen.

Thierry Déau, Président de Finance for Tomorrow, branche de Paris Europlace, souligne l’accélération des actions de la Place de Paris en matière de finance durable concernant notamment l’élargissement de la prise en compte des critères ESG par les investisseurs dans leurs relations avec les entreprises et les nouveaux développements promus par Finance for Tomorrow de la finance à impact. Un Observatoire de la finance durable a été lancé par Finance for Tomorrow pour mesurer les engagements des acteurs de la Place de Paris dans ces différents domaines. Il s’agit là d’une première mondiale dont la présentation sera faite lors de la prochaine COP26 en novembre à Glasgow.

Enfin, François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France, a mis en exergue la très forte résilience des banques françaises dans la crise et l’amélioration de leur situation de capitaux propres et de rentabilité. Il a mis en valeur l’action énergique de la Banque de France pour développer les expérimentations en matière de monnaie digitale et les trois priorités essentielles : mettre en place une régulation adaptée, développer des solutions européennes innovante, mettre en œuvre des solutions banques centrales à la fois pour la banque de détail et la banque de gros. Il souligne l’urgence des actions à entreprendre.

 

Lire la suite...


Articles en relation