Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Consultation] “Usage et perception des données personnelles”

Après avoir lancé sa version bêta privée il y a une semaine, Little Syster, l’application qui aide les citoyens à reprendre le contrôle de leurs données personnelles, dévoile les résultats de sa consultation menée entre le 5 novembre et le 31 décembre 2020 sur l’usage et la perception de la vie privée numérique.

Little Syster a souhaité donner la parole aux utilisateurs et mesurer leur degré de sensibilisation à la problématique des données personnelles. Et notamment, qu’est-ce qu’une donnée personnelle selon eux ? Définies comme identifiant un individu, comme une valeur fondamentale, ces données sont pour la plupart des répondants, des données ayant trait à leur vie privée. Associées à l’écosystème numérique, les données personnelles sont souvent transmises à l’insu des utilisateurs et collectées sans que personne ne sache vraiment mesurer la portée d’exploitation.


Les administrations publiques et les banques ont la confiance des répondants.

Si près de 35% des répondants déclarent ne faire confiance à aucune entreprise, et même se méfier à 70% des géants du Web comme les GAFAM* ou encore les NATU**, 30% accordent cependant leur confiance aux institutions publiques, mais aussi aux entreprises à mission ou celles qui se revendiquent éthiques.

66% des répondants se disent plutôt inquiets pour la protection de leurs données personnelles. Seuls 4% n’expriment aucune inquiétude. Parmi les onze propositions de réponses, les cinq principales sources d’inquiétude (représentant 60% des craintes exprimées) sont la peur d’une utilisation des données sur les réseaux sociaux, ou encore les spams, le piratage, le vol des données et la crainte d’être surveillés.

Cette inquiétude pourrait s'expliquer par le fait que, bien que 94% des répondants soient connectés plus de 3 heures par jour, 58% se sentent assez peu ou pas du tout expérimentés en matière de confidentialité et de sécurité sur Internet, contre 42% des répondants qui se considèrent comme plutôt ou très expérimentés.


Des attentes fortes en matière de protection des données personnelles

Malgré leurs inquiétudes et une certaine passivité face aux mesures qu’ils pourraient prendre en matière de confidentialité et de sécurité sur Internet, les répondants expriment la volonté d’être entourés d’une communauté avertie et bienveillante. 84% attendent un accompagnement personnalisé en matière de protection de la vie privée, voire être éduqués dans ce qu’ils considèrent comme une valeur citoyenne. Leur souhait d’être davantage informés s’accompagne de demandes d’actions, de suggestions d’alternatives et de facilités à exercer leurs droits en matière de données personnelles. Identifier les paramètres importants dans la protection des données personnelles ou être en mesure de bloquer des applications à risques donnerait une assurance de transparence des acteurs de l’écosystème, qu’ils souhaitent vertueux.

A la question “Qu’attendriez-vous d’une application de protection de la vie privée : « Quelle soit le « Yuka » des applications en m’indiquant celles que je peux accepter et celles, au contraire, à éviter. Et surtout quels paramètres au sein de chaque application méritent mon attention », a déclaré un des répondants de la consultation.

De manière générale l’initiative de Little Syster a été bien accueillie et les critères de transparence et d’indépendance restent primordiaux.

*Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft
**Netflix, AirBnB, Tesla, Uber

Lire la suite...


Articles en relation