Connexion
/ Inscription
Mon espace
Culture & Société
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Lecture] "Numérique Responsable : l'informatique peut-elle être écologique ?"

Nouveau Numéro Spécial de Kaizen* co-édité avec Zenika.


Entreprise de Services Numérique attentive à son impact sur le monde.
Si la notion de progrès signifie « mieux vivre », alors nous y sommes tous favorables pour demain, pour l’ensemble des êtres humains.

Reste à savoir comment on tend vers ce progrès…

Pour certains, le progrès passe par plus de technologie. Ce que nous vivons depuis des siècles. Pour d’autres, au contraire, il passe à présent par notre désaliénation vis-à-vis de la technologie, numérique en particulier.

En cinquante ans, en effet, l’informatique puis le numérique sont devenus omniprésents dans nos vies, professionnelles, personnelles. Ordinateurs, smartphones sont partout, tout le temps.

Le numérique a bouleversé nos quotidiens. Grâce à Internet, on a accès à une infinité d’informations. Les réseaux sociaux nous permettent de communiquer avec des milliers de personnes à l’autre bout du monde et, dans le même temps, nous éloignent de ceux qui vivent juste à côté de nous. Tout va plus vite : envoi de fichiers instantané, trading haute fréquence…

À l’ère de l’immédiateté, dans ce monde du « tout-numérique », nous éprouvons l’emprise : emprise sur nos ressources, nos biens communs, et emprise sur nos cerveaux. Sommes-nous rendus quelque part entre 1984 (George Orwell) et Le Meilleur des Mondes (Aldous Huxley), entre dictature et hyperconsommation, à l’image de la Chine ? Ou pouvons-nous, à l’inverse, tirer profit du numérique pour faire face à la crise écologique ?

Et si le moment était venu d’appuyer sur « pause », de prendre un peu de recul, de passer au numérique responsable ?  

Dans le hors-série "Numérique Responsable : l'informatique peut-elle être écologique ?", les équipes de Kaizen et Zenika ont conjugué leurs forces pour à la fois alerter sur les risques et faire émerger le potentiel du numérique.

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. » Rabelais

Se poser les bonnes questions pour devenir des consom'acteurs du numérique

Kaizen est un magazine positif qui donne la parole aux acteurs de la transition écologique. Ce bimestriel français, vendu en kiosques, librairies & magasins bio, publie également deux à trois hors-séries par an avec toujours la même ambition : parler de l’écologie à travers des gestes et des initiatives que nous pouvons tous reproduire.

Zenika (sa parfaite anagramme) est une Entreprise de Services du Numérique (ESN) spécialisée dans l'innovation technologique, organisationnelle et managériale. Très engagée sur la question du Green IT, elle a aussi reçu le 1er prix Great Place To Work des moins de 500 salariés.

Tels deux colibris partageant les mêmes valeurs, leurs deux équipes se sont fédérées le temps d'un Numéro Spécial pour donner de la matière à réfléchir, loin des réponses toutes faites.

Au fil des pages, les lecteurs vont ainsi pouvoir découvrir les impacts du numérique sur la planète et les cerveaux. Par exemple, combien savent qu'il faut 70 matériaux pour construire le smartphone qui se trouve dans notre poche ? Pourtant, nous sommes 88 % en France à en changer au bout de deux ans, alors qu’il fonctionne encore…

Ce Numéro Spécial va plus loin que le simple constat pour proposer des solutions concrètes à mettre en place dès à présent. Herri Héas, directeur de Zenika Rennes et Brest souligne : « Dans ce hors-série « Numérique responsable », nous souhaitons partager la vision d’un monde différent, positif, tourné vers l’avenir et donner à tous l'envie de le construire, ensemble. »

Préface de Frédérick Bordage : "Faire du numérique un outil de résilience".

Chapitre 1 : Emprise sur le bien commun
Chapitre 2 : Emprise sur nos cerveaux

« Plus que tout, nous croyons qu’il ne peut y avoir de réelle métamorphose de nos sociétés sans un profond changement de ceux qui la constituent : NOUS. Alors informons et partageons, pour mieux agir ensemble ».
Kaizen propose un journalisme de solutions, participatif, positif et ingénieux. Il tient son nom des mots japonais kai qui signifie « le changement », et zen qui veut dire « bon ». Il s'agit d'une véritable philosophie de changement, fondée sur le bon sens commun avec une approche nécessairement coopérative.

*A propos de Kaizen : Créé en 2012 par Cyril Dion, Yvan Saint-Jours, Patrick Baldassari et Pascal Greboval, Kaizen est un média indépendant, n’appartenant à aucun groupe de presse et se finançant essentiellement grâce à ses abonnés. Cet « explorateur de solutions écologiques et sociales » est conçu comme un rapporteur d’initiatives pionnières qui, par leur simplicité et leur bon sens, révèlent aux Français de nouveaux horizons et sont porteuses d’espoir.

___________________________________________

« Numérique Responsable : l'informatique
peut-elle être écologique ? »
Co-édité par Kaizen et Zenika
Sortie le 9 décembre 2020
132 pages - 12€

Lire la suite...


Articles en relation