Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Lecture] Le Cloud résiste face à la crise sanitaire

Extrait du livre “Pour un Cloud Européen" coécrit par Stanislas de Rémur, Cédric Mermilliod et Edouard de Rémur, fondateurs en 2000 de la société Oodrive.

Le marché du cloud affichait déjà une respectable progression avant la crise sanitaire. Fin 2019, le cabinet d'études de marché Gartner anticipait en effet qu'il passerait de 266,4 Mds$ en 2020 dans le monde à 354,6 Mds$ en 2022, soit un taux de croissance annuel légèrement supérieur à 15%.

 
Un marché en croissance exponentielle

En France, le cabinet Markess by Exægis estimait le marché des solutions et des services cloud à plus de 11 Mds€ fin 2019. Porté par une croissance annuelle de 18% en moyenne pour les différents segments, il devrait atteindre quelque 16 Mds€ fin 2021. Quant au marché européen, Global Market Insights prédit qu'avec un taux moyen de croissance annuelle supérieur à 15%, il atteindra 75 Mds$ en 2026.

Ces estimations datent d'avant le coronavirus et seront certainement révisées à la hausse. D'autant plus que le marché tout juste naissant de la 5G, alias l'Internet mobile à très haut débit, va encore augmenter les besoins de traitement et de stockage des données. Toutefois, sur ce segment émergent, les géants du cloud devront compter avec les opérateurs télécoms qui convoitent également ce marché. Corollaire de la 5G, le marché des objets connectés (Internet of Things, IoT) génère lui aussi des flux de données et d'activités.

Qu'il s'agisse des caméras qui surveillent l'accès à notre domicile ou les distributeurs de billets, de nos montres connectées, des capteurs qui équipent les voitures, les machines-outils et les conteneurs, ou encore des compteurs d'électricité, tous ces appareils enregistrent et transfèrent des données en continu vers les serveurs des data centers, autrement dit, dans le cloud

 
L'effet accélérateur du coronavirus

Incontestablement, la pandémie de coronavirus a accéléré le recours au cloud, que ce soit pour le télétravail, l'école à la maison, le visionnage de films et de spectacles ou les achats en ligne. L'utilisation de la visioconférence pour tous les échanges, réunions et entretiens a fortement contribué à cette accélération.
 
En témoigne la croissance spectaculaire de Zoom.
Le nombre de participants quotidiens à des réunions en ligne sur cette plateforme est passé de 10 millions en décembre 2019 à plus de 300 millions en avril 2020 ! Même explosion du côté des plates-formes de travail collaboratif comme Teams (Microsoft) ou Slack. En six semaines de confinement, le nombre d'utilisateurs quotidiens de Teams dans le monde est passé de 44 à 75 millions. En facilitant la vie et le travail de millions de personnes pendant le confinement, le cloud a profité de la crise du coronavirus pour devenir incontournable dans les foyers et les entreprises.

Lire la suite...


Articles en relation